[Test] Superliminal

Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux Switch , #Tests jeux PC

[Test] Superliminal

Un jeu mettant un scène un personnage que vous ne voyez pas car vous l'incarnez à la première personne, qui serait le sujet d'une étude et qui devrait parcourir différentes salles de tests tout en suivant les consignes d'une voix robotique ne vous rappelle rien ? Nous ne sommes pas dans Portal mais bel et bien dans Superliminal. Ici pas de pistolet générant des portails mais un jeu qui remet en perspective toutes les... perspectives. En effet si d'habitude plus vous êtes proche d'un objet plus il semble grand ici c'est le cas, et inversement.

[Test] Superliminal

Le concept du jeu est assez difficile à décrire. Vous allez pouvoir ramasser des objets qui même s'il sont de l'autre côté d'une vitre légèrement fissurée finiront dans votre main grâce à la magie de la perspective. Dans cet exemple puisque vous aurez saisi l'objet de loin il sera tout petit mais si vous reculez à l'autre bout de la pièce, une fois lâché il semblera avoir conservé sa petite taille mais rapprochez vous sans le tenir et il vous semblera gigantesque. Bien évidemment vous pourrez à nouveau le saisir alors qu'il à cette taille, à vous de jouer pour le placer correctement et vous servir de la taille que vous lui aurez donné.

[Test] Superliminal

Les énigmes ne sont cependant pas toujours les mêmes et heureusement, certains changement des règles sont les bienvenus comme le fait qu'un objet que vous saisissez n'apparaisse plus dans vos mains mais se dédouble. Il y en a d'autres mais je n'en dirai pas plus pour garder la surprise car au final il y en a peu et pour cause le jeu est très court. Il m'a fallu à peine plus de deux heures pour en voir le bout et j'ai été surpris de voir après l'avoir terminé que dans la liste des trophées sur PS4 s'en trouve un qui vous demande de le terminer en moins de 35 minutes. Autant je trouve cela difficile contrairement au jeu dans son ensemble qui est plutôt facile, autant je trouve cela inutile dans un jeu de réflexion.

[Test] Superliminal

Simplicité est le maître mot de ce jeu bien que paradoxalement la seule complexité soit de vous expliquer son concept par écrit. En effet les graphismes sont épurés pour une meilleure visibilité et sans doute pour limiter les bugs également et le Gameplay est très facile à prendre en mains avec un stick pour se déplacer, un bouton pour sauter, un autre pour interagir / ramasser / poser et un dernier pour faire pivoter les éléments que vous tenez. Il y a des petites choses cachées qui vous demanderont d'être très attentif pour apprécier à sa juste valeur l'univers du jeu histoire de légèrement rallonger artificiellement sa durée de vie, je vous laisse découvrir tout ça.

[Test] Superliminal

Superliminal est un titre à mettre entre toutes les mains, j'ai tout bonnement adoré. Certes le jeu se veut très dirigiste et je n'ai vu qu'une seule façon de résoudre les différentes énigmes mais certaines sont particulièrement réussies tout comme les différentes ambiances proposées au fil des niveaux, mention spéciale au plateau d'échecs vers la fin du jeu. Bien que sa durée de vie en ligne droite ne soit que de deux heures et qu'on en redemande, ce n'est pas tant cela qui me dérange que son prix qui est tout de même d'une  vingtaine d'euros. En tout cas soyez sûr que si une suite sort à ce titre je me jetterai dessus immédiatement car son concept est tout bonnement excellent obligeant le joueur à voir les choses d'un autre œil.

 



Commenter cet article