[Test] Resident Evil 2

Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux PC

[Test] Resident Evil 2

Vous le savez sans doute à force de me lire, Resident Evil est MA franchise préférée avec Final Fantasy. Ces jeux m’auront marquée irrémédiablement à leur sortie sur Playstation, première du nom. Depuis quelques années nous avons vu refleurir des sorties ça et là du premier Resident Evil mais même si le plaisir était là, je dois bien avouer que j’aurais toujours voulu le retrouver cette licence dans des reboot 3D actualisés. Voilà qui est chose faite.

[Test] Resident Evil 2

Capcom nous propose un reboot exceptionnel de Resident Evil 2, l’un des meilleurs de la licence. En effet, RE2 prends place dans les évènements de Raccoon City. Vous avez la possibilité d’y incarner Claire Redfield (sœur de Chris Redfield héros du premier opus) ou Leon Kennedy un jeune flic de la police locale (puis en supplément la mini aventure avec Ada et Sherry).

[Test] Resident Evil 2

Forcément ce ne sera pas une surprise pour vous, ce titre est magnifique… La 3D précalculée a été mise de côté au profit d’un moteur 3D plus performant et actuel (Il semble que ce soit celui du 7). Cependant certains regretteront l’abandon de la vue fixe au profit de la vue à la troisième personne (déjà moddée). Mais quoi de plus naturel, il aurait été dommage de se priver des capacités graphiques actuelles notamment en ce qui concerne le rendu des décors pour le moins très soignés.

[Test] Resident Evil 2

Ainsi, RE2 reprend le parcours du titre éponyme de 1998 en vous proposant une visite chaotique de Raccoon City en proie aux flammes et à une horde de zombies. Vous vous souvenez sans doute du commissariat, le complexe Umbrella… et bien imaginez le rendu avec le moteur de RE7. C’est très beau, très fluide (autant sur PS4 que PS4 Pro) pas de chute de framerate visible. J’ai même poussé le vice à tester sur mon tout nouveau projecteur vidéo ^^. RE2 nous propose donc une modélisation d’une exceptionnelle qualité de ces lieux mythiques que nous avons arpentés il y a 20 ans !

[Test] Resident Evil 2

Mais au-delà des modélisations, il faut mentionner les magnifiques cinématiques qui rythment notre progression pour le plus grand plaisir des yeux… J’ai cependant le sentiment que tout à été repensé graphiquement pour donner une nouvelle dimension au jeu, une ampleur plus réaliste plus proche des derniers titres tout en rendant un hommage réussi au jeu originel.

Que les fans de la première heure se rassurent, RE2 nous maintient dans la même ambiance aussi oppressante, jouant sur les ombres et la lumière autant qu’à l’origine. Mais également sur la paranoïa du joueur ! Souvenez-vous des zombies (trop) affectueux gisant sur le sol. Bref, on retrouve avec le plus grand plaisir, l'atmosphère propre à la franchise.

[Test] Resident Evil 2

Ben entendu, on alterne entre résolution d’énigmes, missions (on en reparle plus loin) et action. Est-ce à dire que RE2 n’apporte rien ? Loin de là… Véritablement RE2 se pose comme une bonne grosse surprise. Les plus attentifs savaient repérer aux angles de caméra et à la musique d’ambiance dans quelle phase on se situait. Ici, RE2 apporte son lot de surprise, y compris si l’on connaît le jeu d’origine par cœur ! Le challenge est toujours présent… Même si l’IA n’a pas été refondue.

Beaucoup de séquences scriptées viennent rythmer le jeu et les scènes d’action un peu dramatiques et ou critiques. Mais finalement, on reste toujours dans l’esprit RE et c’est fait avec brio. Mon seul véritable regret réside dans les missions « pigeon voyageur » où l’on vous fera faire des aller et retour sans fin à travers les zones de jeu. Cela fini par devenir pénible et nuit un peu à la dynamique du jeu, surtout lorsque vous êtes motivé pour vous faire un run (ce qui reste un des challenges les plus jouissifs qu’offre la licence).

[Test] Resident Evil 2

On notera un abaissement de la difficulté (ou alors c’est parce que je le connais par cœur) globale du titre (Munitions, sauvegarde, dégâts). Ce qui n’est peut être pas plus mal pour celles et ceux qui découvriront la licence au travers de ce titre. Car ne l’oublions pas, Resident Evil a toujours été difficile ne serait-ce que par sa prise en main et la dangerosité des ennemis, quels qu’ils soient.

Bref, sacré challenge pour Capcom de redonner un nouveau souffle à la licence et au titre en lui même. A titre personnel, c’est le deuxième meilleur épisode de la série après la Director’s Cut que je ne désespère pas de retrouver dans le même format que celui-là. Habituellement, je ne suis pas une inconditionnelle des reboot/remake, mais là j’avoue que je suis impatiente que Capcom annonce le portage des autres Resident Evil sous ce format là. En tous cas, c’est une belle démonstration technique qui prouve que même avec une reprise on peut renouveler une franchise. Bravo !

Article rédigé par Mlle_Krikri

 



Commenter cet article

bourse jeu vidéo 17/08/2019 19:50

Très bon article, il y a de plus en plus de remake qui sortent et ca marche, les éditeurs marchent sur la nostalgie.
Cela permet également aux vieux titres de prendre encore plus de valeur.