[Test] Demon Slayer -Kimetsu No Yaiba- The Hinokami Chronicles

Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux PS5 , #Tests jeux PC

[Test] Demon Slayer -Kimetsu No Yaiba- The Hinokami Chronicles

Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba (DSKY) est un jeu de combat difficile à classer, au risque d'être trop restrictif. Plus proche d'un Naruto (même studio me semble t'il), Demon Slayer se présente davantage comme un titre narratif que comme un simple jeu de baston. Il faut dire que s'inspirer d'un animé assez populaire demande une certaine exigence et croyez-moi, elle est au rendez-vous !

Demon Slayer prend place dans un univers alternatif qui raconte la tragique histoire d'un jeune garçon qui devient chasseur de démon pour venger sa famille (en résumé).

[Test] Demon Slayer -Kimetsu No Yaiba- The Hinokami Chronicles

DSKY dispose d'un mode histoire bien entendu. Il est décomposé en différents chapitres qui suivent l'arc narratif de l'animé et semble tenir compte du film qui en découle (Je dis semble car je n'ai malheureusement pas vu le film !). Ce chapitrage est à mon sens très intelligent, il est ponctué par des étapes clés, des combats plus intenses avec des règles précises afin de coller, une fois encore, avec la narration. Il vous faudra une douzaine d'heures pour venir à bout de ce jeu un peu trop facile à mon gout... sauf peut être la phase finale qui est à la limite de l'infaisable... seule véritable challenge du jeu en fait...

[Test] Demon Slayer -Kimetsu No Yaiba- The Hinokami Chronicles

J'aime beaucoup les phases d'exploration qui donnent encore plus de vie au jeu. Cela me fait penser à DBZ Kakarot avec quelques collectibles ça et là. Globalement ce mode est une réussite car il arrive à captiver par sa mise en scène exceptionnelle. Il faut dire que tout le jeu est magnifique. Les graphismes rendent un véritable hommage à l'animé... J'apporte cependant une petite nuance, car l'environnement, bien que joli n'est pas aussi détaillé que les personnages. Ce qui fait un important contraste.

[Test] Demon Slayer -Kimetsu No Yaiba- The Hinokami Chronicles

Dès lors on pourrait se dire que les décors font cheap. Pourtant, ce n'est pas le cas. Comparez avec n'importe quel jeu de baston classique et observez les décors pixélisés dignes des années 2000... Ici, il est manifeste qu'un choix a été fait pour privilégier le rendu des personnages et la mise en scène, au détriment des décors. Mais objectivement, je dis tant mieux ! Car c'est un peu grâce à la réalisation exceptionnelle, les attaques spéciales sont incroyables... Les effets visuels sont spectaculaires... Les cinématiques sont magnifiques, la mise en scène est digne de l'animé.

[Test] Demon Slayer -Kimetsu No Yaiba- The Hinokami Chronicles

Le mode versus se déroule dans une des douze arènes. En fait 5 car il vous faudra débloquer les autres au fil du temps. De même pour les 18 personnages disponibles, Seule une demi douzaine sera accessible dans les premiers temps. Chaque combat vous rapporter des points qui vous permettront de débloquer des éléments du jeu. A noter les tenues alternatives qui sont assez sympathique.

[Test] Demon Slayer -Kimetsu No Yaiba- The Hinokami Chronicles

Maintenant, le jeu reste assez court... Trop... et le mode versus qu'il soit en local ou en ligne n'est pas à mon sens de nature à garder le joueur très longtemps... Il manque quelque chose... des DLC peut être...

Le jeu est paramétrable avec les voix en japonais et les sous-titré en français.

Article rédigé par Mlle_Krikri

Petit grain de sel d'aquab0n : un DLC gratuit est disponible depuis le 4 novembre et permet d'incarner Rui et Akaza en mode versus.

 



Commenter cet article