[Test] The binding of Isaac

8 Avril 2012 Publié dans #Tests jeux Steam

Des morts-vivants, du sang, des monstres diformes, du sang, des dongons aléatoires à vous faire perdre la tête, du sang, tout ça vous fait frémir ? Et bien je vais vous parler d'un petit jeu indépendant juste à point pour des "hémoglobophiles" comme vous.

 

The-Binding-of-Isaac.jpg

Isaac est un petit garçon très heureux qui vit avec sa maman. Malheureusement pour lui son bonheur fût de courte durée car Dieu prit contact avec sa mère et lui demanda un sacrifice, son fils unique Isaac. Ayant entendu le dialogue entre sa mère et son Dieu, Isaac prit la fuite et passa par une trappe qui se trouvait dans sa maison et c'est ici que tout commence.

 

Derrière ce contexte biblique se cache un jeu peu orthodoxe car vous devrez combattre des hordes de monstres/zombies/mochetés/bizarreries et j'en passe, et ce à l'aide de vos seules armes, du moins au début du jeu. Vous vous retrouvez dans un donjon généré aléatoirement dans lequel vous aller devoir battre tous les ennemis à l'écran pour avancer.

 

BoI-1.png

Lorsque l'écran est vide vous avez la possibilité d'avancer dans une ou plusieurs directions. Vous finirez forcément par tomber nez à nez avec une porte ornée d'un crâne qui se trouve être la dernière salle de l'étage dans lequel vous êtes, la salle du boss. Mais le mal n'est pas omniprésent, vous rencontrerez une portée ornée de dorures qui contient un objets améliorant vos capacités ou pouvant servir d'arme.

 

Des clefs seront nécessaires pour ouvrir certaines portes, des pièces de monnaie, des bombes, des pillules ayant des effets inatendus ou encore des objets améliorant vos capacité seront présents tout au long de votre route pour vous aider dans cette quête. Mais comme pour tout le donjon, vous tomberez dessus aléatoirement et donc vos performances contre les boss seront également aléatoires.

 

BoI-2.png

 

Dans certaines pièces vous retrouverez des machines à sous vous permettant de gagner des objets précieux ou de perdre tout votre argent durement amassé. Des mendiants aussi seront là pour vous aider en échange d'une petite pièce, bien d'autres surprises vous attendent au détour d'une porte, y compris des boss optionnels mais encore une fois tout est aléatoire et donc imprévisible, ce qui est un point fort du jeu.

 

Vous aurez compris, étant donné le caractère aléatoire du donjon et donc de la totalité de ce jeu, il ne peut proposer qu'une rejouabilité excellente. De plus vous reviendrez facilement à ce jeu car l'ambiance due aux musiques, aux bruitages et aux sublimes mais simplistes graphismes en 2D est certes oppressante en un sens mais très intéressante et immerssive, j'irais même jusqu'à dire plaisante.

 

BoI-3.png

On nous propose un jeu qui sort du commun avec un Gameplay simple et un très grand nombre d'objets permettant à Isaac d'acquérir de nouvelles compétences ce qui apporte un aspect RPG au jeu. On regrettera tout de même, malgré l'ambiance surprenante qui s'en dégage, une répétitivité qui peut devenir lassante d'autant plus que la difficulté du jeu est relativement élevée et les Checkpoints inexistants. En dépit de cela "Le sacrifice d'Isaac" restera une référence en matière de jeu indépendant ce qui est ironique car il a un effet dépendant sur ceux qui se prennent au jeu.


 



Commenter cet article