[Test] Shelter

23 Janvier 2014 Publié dans #Tests jeux Steam

Les sujets abordés dans les jeux vidéo tournent souvent autour du même thême et pourtant il y en a certains qu'on oublierait presque d'explorer. Je vais vous parler d'un petit jeu indépendant qui sort des sentiers battus et nous allons voir si le résultat est à la hauteur des espérances.

[Test] Shelter

 

Dans Shelter vous n'incarnez ni un super héros, ni un élu de je ne sais quelle prophécie qui doit sauver le monde. Dans ce jeu vous incarnez une maman blaireau (j'en vois déjà que ça fait sourire) qui devra, comme toute mère le doit, protéger ses petits des dangers qui les guettent. En plus de sauver votre peau vous devrez faire attention à ce que vos petits vous suivent et qu'ils ne se perdent pas ou pire, ne meurent pas de faim et ne se fassent pas manger, entre autres fins tragiques.

 

[Test] Shelter

Au début du jeu on vous apprend les commandes qui n'ont rien de bien compliqué, vous pouvez marcher ou courir avec 2 touches du clavier et choisissez votre direction en bougeant la souris. Pour ramasser les herbes et autres nourritures et les donner à vos petits un simple clic suffit. Il en va de même pour la chasse car une maman blaireau peut être féroce si ses petits sont affamés ou menacés. Heureusement ils ne sont pas difficiles, ils mangent de tout, de la mauvaise herbe à la viande de renard en passant par celle de grenouille.

[Test] Shelter

Les renards sont des prédateurs et ne se priveront pas de se jeter sur vous dès que vous aurez le dos tourné, heureusement vous pouvez faire de même afin de les attaquer la première en vous cachant dans des hautes herbes. Vous devrez également échaper à d'autres prédateurs comme certains rapaces qui ne feraient qu'une bouchée de vos petits. Ces derniers sont à la base au nombre de 5, nombre qui peut décroitre rapidement si vous ne faites pas attention à la faune et à la flore qui peuvent toutes deux êtres très dangereuses.

[Test] Shelter

En effet vous aurez à traverser des flammes, des torrents, à retrouver vos petits fuyants au moindre bruit la nuit ou encore à attaquer des renards avant qu'ils ne vous attaquent. Ce, dans différents niveaux, tous vous menant à votre objectif principal, à savoir trouver un nouveau terrier dans lequels vos petits pourront grandir. Mais pour cela encore faut-il qu'ils survivent à votre voyage grâce à votre réactivité et votre capacité à être sur le qui vive en permanence. Si un petit meurt vous ne le reverrez plus à moins de recommencer le chapitre en cours, si vous passez au chapitre suivant c'est tout le jeu qu'il vous faudra recommencer pour le revoir.

[Test] Shelter

Graphiquement on ne peut pas dire que le jeu soit très poussé cependant il est tout de même assez joli si l'on exclu le voile blanc en permanence au premier plan. Par contre ce qui est magnifique c'est l'ambiance qu'il dégage grâce à la bande son composée de bruits de la faune et de la flore et d'une musique douce. Cette dernière n'empêche pourtant pas le joueur de se sentir impliqué dans la survie des petits blaireautins vous accompagnant. Le Gameplay est très facile d'accès cependant la durée de vie est de moins de 2 heures ce qui est bien dommage tant le voyage est agréable.

[Test] Shelter

Même si l'ambiance du jeu est excellente et implique le joueur jusqu'à le faire stresser de ne pas voir revenir un des petits blaireaux auprès de sa mère, je suis assez mitigé. En effet l'expérience est surprenante et agréable mais le jeu coûte tout de même 9€ pour une durée de vie inférieure à 2 heures. Certains bugs graphiques viennent entacher mère nature et le jeu a tendance à être répétitif au bout d'un moment. Je pense cependant qu'à un prix moindre il peut valoir le coup pour l'expérience de jeu proposée, d'autant plus si vous jouez avec un casque pour une meilleure immersion et entrez dans la peau d'un vrai blaireau.

 



Commenter cet article

mllekomiko 29/01/2014 18:55

J'ai beaucoup aimé ce jeu. La fin m'a perturbée, je ne voulais pas que ça se termine comme ça. J'ai d'ailleurs recommencé le jeu 2/3 fois pour trouver une autre solution ! \o/
Touchant et beau, j'ai beaucoup aimé les couleurs (à par le voile blanc dont tu parles).

ludobox 28/01/2014 14:17

Sur le papier effectivement il y a de quoi sourire, incarner une maman blaireau doit être en bas de ma liste des chose à vivre. Mais ce sont justement ces jeux indépendants qui prennent le risque d'ouvrir des portes sur des expèriences inédites, c'est certes risqué, mais j'encourage l'initiative. Rien à voir, mais quand ils ont sorti Shenmue en 2000, c'était inédit. Bon Ok, c'était SEGA derrière, mais quand même ! Les jeux indépendants doivent oser franchir les barrières.