[Test] Le Monde de Nemo : Course vers l'océan

18 Février 2013 Publié dans #Tests jeux 3DS

La réédition d'un jeu d'une console à une autre est chose plutôt rare lorsqu'elle concerne l'adaptation d'un film d'animation en jeu vidéo. Il était peut-être temps que Nemo fasse son grand retour en 3D sur la dernière console portable de Nintendo ou bien peut-être pas. Il y a matière à penser que ce jeu a pu subir un lifting, des améliorations et qu'il a déjà, à l'époque, été un très bon jeu et c'est bien ce que nous allons voir.

 

Le-Monde-de-Nemo---Course-vers-l-ocean.jpg

 

Le scénario du jeu prend place à un moment précis du film d'animation, lorsque Nemo se retrouve prisonnier d'un aquarium avec d'autres créatures sous-marines. Le but du jeu va être de devoir s'échapper de l'aquarium avec chacun de ces personnages au travers de mini jeux divers et variés. Le premier mini-jeu de chaque personnage consiste à la manière d'un Monkey Ball à s'échaper de l'aquarium jusqu'à l'océan, ce n'est qu'après que les mini-jeux commencent à se diversifier.

 

Le Monde de Nemo - Course vers l'océan 1

Dans le premier mini-jeu dont je vous ai parlé (découpé par des écrans de chargement injustifiés) ainsi que dans certains autres vous devrez ramasser des coquillages roses qui déterminent votre score de fin de partie et qui vous serviront à acheter des objets dans un mode "aquarium" qui n'a stristement aucun intérêt. Vous trouverez également des coquillages jaunes de temps à autre qui vous rendront invincible quelques instants. Avant chaque mini-jeu vous aurez droit à une cinématique tirée du film d'animation bizarrement parfois sans aucun rapport avec le personnage ou l'énigme choisis.

 

Le Monde de Nemo - Course vers l'océan 2

Hormis cela pas de réelle histoire, vous enchaînez les mini-jeux qui ont le mérite d'être variés. Dans certains vous diposez de vies que vous perdez en touchant des oursins ou des mouettes, d'autres demandent de la réflexion, de la rapidité  et/ou de l'adresse mais certains ne demandent rien de tout cela car il sufit d'agiter le stylet sans trop réfléchir. Certains sont plutôt sympa mais d'autres sont clairement dispensables et donnent l'impression d'être là uniquement pour meubler et gonfler la durée de vie du jeu.

 

Le Monde de Nemo - Course vers l'océan 3

En parlant de gonfler la durée de vie, après avoir fini un mini-jeu il est possible de le refaire dans le mode "défi" qui consiste à voir quel score vous pouvez atteindre avec ou sans limite de temps ce qui au final ne change pas grand chose du mode normal. Après chaque mini-jeu il nous est demandé si l'on veut sauvegarder la partie, plutôt pratique au début, cela devient vite lassant et l'on se demande pourquoi la sauvegarde automatique n'est pas présente dans cette compilation de mini-jeux.

 

Le Monde de Nemo - Course vers l'océan 4

Graphiquement le jeu n'est de loin pas extraordinaire je dirais même qu'il aurait pu sortir tel quel sur DS, la 3D ne sert qu'à embellir un tout petit peu les petites cinématiques tirées du film d'animation. La bande son n'est pas mauvaise mais certains bruitages ont tendance à vite devenir agaçants.  Vous avez la possibilité dans certains mini-jeux de choisir si vous désirez jouer au Joystick ou au stylet mais l'un a tendance à aller trop vite et à être imprécis tandis que l'autre est bien trop lent, heureusement ce n'est pas le cas dans tous.

 

Le Monde de Nemo - Course vers l'océan 5

Pour faire court il s'agit là d'un jeu que je ne recommande pas même aux plus jeunes à qui il s'adresse. Cette compilation de mini-jeux de genres trouvables gratuitement sur Internet est tout de même proposée à 40€, je l'aurais davantage vue pour une dizaine d'euros en dématérialisé sur l'eShop. Cependant tout n'est pas à jeter car j'aurais bien vu un jeu du même genre en multijoueurs en compétition avec la possibilité de se tirer dans les pattes et pourquoi pas un élargissement à d'autres univers Disney. Malheureusement avec sa durée de vie de moins de 3 heures, il y avait beau avoir matière à faire quelque chose de sympa, Disney a malheureusement raté le coche.

 

 



Commenter cet article