[Test] Knytt Underground

25 Janvier 2013 Publié dans #Tests jeux PS3

Knytt Underground, un nom qui peut paraitre un peu bizarre mais avec une bonne base en norvégien on comprend qu'il s'agit d'un attachement aux soutterains et là... bah ça veut pas dire grand chose non plus. Vous allez voir dans ce jeu qu'on a beau ne pas comprendre grand chose à la trame scénaristique meublée par manque d'idées sans doute, on peut tout de même passer un bon moment.

 

Knytt Underground

Knytt Underground fait partie de ces originaux dont le scénario est vraiment étrange du début à la fin sans vraiment d'explications sur ce qui se passe. Vous incarnez Mi une jeune fille muette qui dispose de talents d'exploratrice et d'escaladeuse qui se transmettent dans sa famille. Vous vous promenez donc dans votre monde en écoutant les gens et en leur rendant service jusqu'au moment où... le chapitre 1 se termine.

 

Knytt Underground 1

Alors que le chapitre 2 se lance vous vous rendez compte que vous n'incarnez plus Mi mais une balle avec un Gameplay tout à fait différent car elle rebondit mais ne sait pas escalader (logique). Déjà à partir de là, vous commencez à vous poser des questions sur ce qui se passe dans le jeu mais sans trop comprendre vous avancez, suivez l'aventure en rendant toujours service aux gens. Bref vous accomplissez de sympathiques petites quêtes parmi lesquelles certaines font avancer l'histoire jusqu'à ce que... le chapitre 2 se termine.

 

Knytt-Underground-3.jpg

Et c'est là que le jeu démarre vraiment, dans le chapitre 3. Vous incarnerez Mi avec ses talents de grimpeuse qui peut désormais changer d'apparence et de capacités en se transformant en... la balle avec laquelle vous avez joué lors du second chapitre, et oui. Avec son apparence normale Mi peut donc escalader mais aussi bénéficier de pouvoirs spéciaux lorsqu'elle ramasse une étoile de couleur, la blanche lui permet par exemple de lancer une boule d'énergie tandis que la rouge lui permet d'effectuer un super saut.

 

Knytt Underground 2Mais lorsque Mi se transforme en balle vous avez presque l'impression de jouer à un autre jeu tellement le Gameplay change, au lieu d'user du pouvoir des étoiles vous pourrez influer sur la hauteur de vos sauts et devrez parfois être très précis pour avancer. Néanmoins les décors ne changent pas et vous aurez à très souvent changer de forme pour avancer. On apprend dans le chapitre 3 que Mi est l'élue et qu'elle doit faire sonner des cloches, ce qui aura pour effet d'éviter la fin du monde, mouais pourquoi pas. Alors que vous avancez dans votre quête vous vous rendez compte du potentiel incroyable dont dispose ce jeu.

 

Knytt-Underground-4.jpg

En effet vous vous promenerez dans un monde ouvert écran par écran. Vous disposez d'une carte qui vous sera indipensable pour vous repérer car le monde s'avère plutôt vaste. Nombreux sont les gens qui vous demanderont de l'aide, la plupart du temps pour récupérer des objets qui bien sûr ne seront pas évidents à atteindre. Revenir dans certaines zones vous permettra de voir l'évolution de certains personnages avec des discussions plutôt marrantes mais elles ont parfois tendance à être très vulgaires.

 

Knytt-Underground-5.jpg

Graphiquement les décors sont sublimes, malheureusement le design des personnages est bien loin de me séduire tout autant, j'ai eu l'impression de jouer avec un personnage de la bande dessinée "Les Déblok". Du côté de la bande son j'ai trouvé ça très joli, fortement inspiré et vraiment de mise pour cet univers dont on ne connait que peu de choses. Le Gameplay est par moments peu précis mais on fini par s'y faire, disons que cela rajoute un peu de piment. Le scénario est ce qui m'a le plus dérangé, j'aurais aimé en savoir plus, quelque part cela va peut-être me motiver à finir le jeu à 100%, au cas où il y aurait une fin secrète.

 

Knytt Underground 6

Au final c'est pour moi une très bonne surprise que ce jeu de plateforme, d'exploration, de quêtes et d'esquive de robots électrifiés, de lave en fusion et d'autres acides nocifs. Avec un scénario et une mise en scène plutôt étranges, après 2 chapitres d'introduction au Gameplay c'est une vrai petite perle qui se dévoile, qui plus est terriblement addictive. Sans exagérer j'ai lancé le jeu et y ai joué plus de 20 heures (en faisant la plupart des quêtes annexes) en 2 jours, c'est pour dire à quel point il est addictif et que la durée de vie est bonne. On regrettera le design des personnages mais on appréciera tout le reste, si vous êtes fans de jeux de plateforme en 2D, pour une douzaine d'euros je ne peux que vous le conseiller.


 



Commenter cet article

Belle russe Nîmes 29/01/2013 06:01

Ouais ouais ! Pas mal !

Belbaf 26/01/2013 12:14

Comme Rémy, j'ai essayé un peu le jeu (1/2h) et je n'ai pas trop accroché. JE me suis retrouvé également bloqué a ne pas savoir quoi faire. Mais ton avis me donne envie d'insister un peu plus et au
moins pousser jusqu'au chapitre 3 pour avoir un meilleur avis.

Xawow 25/01/2013 16:54

Je viens de le lire, et sa m'a encore donner plus envie de jouer à ce jeu malgré le spoil de l'histoire qui est présent dans le test. :)

Rémy 25/01/2013 09:32

je me demande si ce n'est pas un peu un jeu hardcorp gameur, enfin je me demande surtout si je ne suis pas un éternel noob, j'ai lancé le le jeu, j'ai joué une bonne heure, je me suis perdu, je
n'ai pas réussi à atteindre le niveau deux où l'on est une balle et j'ai donc laissé tombé parce que j'étais bloqué, ou parce que je n'étais pas au bon endroit vu que j'étais perdu. Mais ce teste
me donne envie de réessayer, au moins pour être une balle ^^

aquab0n 25/01/2013 09:33



Tu verra c'est d'la balle o/


Il me semble que dans la démo tu n'as accès qu'au premier chapitre, c'est peut-être ça ton problème :)