[Test] Evoland

19 Avril 2013 Publié dans #Tests jeux Steam

Evoland est le résultat d'un concours qui demandait de créer un jeu vidéo en moins de 48 heures. Il a bien sûr depuis été déployé davantage depuis mais ayant remporté ce concours, cela ne peut présager que quelque chose de bon surtout lorsque l'on sait que le jeu est sensé évoluer à tout les niveaux au fil de l'aventure. La curiosité m'a fait me lancer dedans et j'espère bien qu'elle sera bonne, voyons ce qu'il en est.

 

Evoland.png

 

Dans Evoland vous incarnez un guerrier dragon qui s'ennuyait en temps de paix, fort heureusement pour lui et malheureusement pour bien d'autres, c'est à la fin de cette paix que démarre le jeu. Je n'aurais normalement pas dû vous dire cela étant donné que le scénario est un des éléments du jeu vidéo que vous devrez débloquer au fil de l'aventure. Je vous ai donc spoilé. En même temps je crois que toute l'histoire de l'évolution du jeu vidéo, si vous la connaissez, risque de vous spoiler dans ce jeu qui reprend ses différentes étapes et évolue au fur et à mesure que vous jouez.

 

Evoland 1

 

Vous commencez alors que vous ne savez rien, la seule chose que vous voyez à l'écran sont vous, le décor et quelques coffres, le tout en gros pixels verdâtres. Au fur et à mesure que vous trouverez les coffres sur votre route, les graphismes du jeu s'embelliront en augmentant le nombre de pixels à l'écran, en y ajoutant de la couleur, etc... Bref vous revivrez les différentes époques de la NES avec un Gameplay qui n'est pas sans rappeler celui d'un certain Zelda, tout comme les armes que vous débloquerez à savoir une épée, un arc et des bombes.

 

Evoland 2

 

Mais comme vous le savez sans doute, l'évolution du monde du jeu vidéo ne s'arrête pas là et bien d'autres Gameplay ont vu le jour par la suite. C'est d'ailleurs pour cela qu'en sortant de cette toute première forêt du jeu vous atterirez sur la carte du monde et tomberez aléatoirement sur des monstres que vous devrez combattre comme dans un RPG tour par tour. Cela avant d'entrer dans la toute première ville du jeu dans laquelle vous découvrirez de nouveau éléments du jeu vidéo comme les PNJ ou les auberges.

 

Evoland 3

 

Je dis découvrir mais j'aurais plutôt du dire "débloquer". A chaque fois que vous débloquez un nouvel élément du jeu vidéo vous avez droit à une petite remarque humoristique qui m'a fait sourire plus d'une fois. Mais l'aventure ne s'arrête pas là car vous croiserez sur votre route une camarade, que dis je une amie, qui va vous prêter main forte lors des combats à la sauce Final Fantasy une fois que vous l'aurez secourue. Vous apprendrez à ce moment l'existence d'un monstre ayant détruit le village de cette demoiselle que vous allez devoir pourchasser.

 

Evoland 4

 

Etant entrainé dans cette quête, elle fera office d'objectif principal avec néanmoins d'autres choses à accomplir avant et bien sûr à débloquer. Le passage à l'ère 3D se fait brusquement mais vous aurez encore à faire évoluer les graphismes du jeu petit à petit jusqu'à avoir droit à un beau jeu en HD comme nous les connaissons aujourd'hui. Vous devrez encore affronter des monstres à la Zelda et à la Final Fantasy mais aussi résoudre une belle énigme durant l'aventure principale en alternant les phases 2D et 3D. La première vous permettant de passer à côté d'arbustes et la seconde de marcher par dessus une dale surélevée.

 

Evoland 5

 

Oui vous avez bien lu j'ai dis une énigme pas plusieurs car l'aventure principale est assez courte. Vous aurez également droit à un nouveau type de Gameplay lors d'un donjon, j'ai nommé le Hack'n Slash. Bien évidemment l'humour est toujours omniprésent avec même une micro référence à Minecraft qui m'a fait sourire. Vous pourrez trouver dans certains coffres cachés des cartes et des étoiles à collecter pour finir le jeu à 100%, les cartes vous permettant de jouer à un superbe plagiat du Triple Triad de Final Fantasy VIII duquel je suis vraiment fan.

 

Evoland-6.jpg

Graphiquement le jeu a beau évoluer, il magnifique dès le départ et la possibilité de voir et de vivre cette évolution est carrément grandiose. La musique est également très belle bien que très inspirée par les jeux que j'ai pu citer plus haut. Le Gameplay est ultra simple mais pourtant efficace. Le point noir du jeu est clairement sa durée de vie qui est de moins de 5 heures, temps qu'il m'a fallu pour finir le jeu et ramasser 90% des objets à collecter, le tout sans grande difficulté.

 

Evoland 7

 

Au final il s'agit là d'une perle au travers de laquelle on voit et on comprend à quel point les développeurs du jeu se sont amusés à en faire ce qu'il est en y ajoutant des références à tout ce qu'ils aiment. Ces références sont vraiment nombreuses et je n'en citerai pas plus car c'est là tout le charme de ce jeu, les découvrir et vivre l'évolution du jeu vidéo à travers des clins d'oeil de jeux (ou autre) que l'on connait bien. Cela a pour résultat de faire de ce jeu une référence unique, ludique, drôle, inventive et terriblement addictive. Les 10€ dépensés pour les 5 heures que vous passerez sur ce jeu seront largement rentabilisés d'autant plus si vous êtes, comme moi, un curieux du jeu vidéo depuis de nombreuses années.

 

 



Commenter cet article