[Test] Coloropus

16 Mai 2012 Publié dans #Tests jeux PC

Les jeux indépendants, contrairement à ce que certains croient ils ne se trouvent pas tous sur Steam, je suis d'ailleurs tombé par hasard récemment sur ce jeu suite à mes péripéties Twitiennes. Les fonds marins ont souvent été exploités dans les jeux vidéo mais il est déjà plus rare d'y incarner un poulpe. Jetons l'encre (haha) et voyons ce que ça nous donne.

 

Coloropus.jpg

Chez nos amis les poulpes, tout va pour le mieux, notre ami s'est même trouvé une compagne qui a accepté de l'épouser. Suite à cette acceptation il vous faut suivre la dame dans un parcours vous servant de didacticiel. Ce n'est qu'après que votre amie se retrouve malencontreusement enfermée dans une bouteille que les humains ont jeté à la mer, juste avant que vous ne vous preniez un mégot sur la tête. Suite à ce petit message écologique, votre aventure commence et vous devrez tout faire pour libérer votre promise. Pour cela il vous faudra récolter diverses couleurs afin de faire sauter le bouchon qui l'a faite prisonnière.

 

Coloropus 4

 

Tout le monde sait que grâce à l'homochromie, le poulpe peut changer la couleur et la structure de sa peau en fonction de son humeur et de son environnement immédiat. Et bien dans ce jeu cette notion est parfaitement représentée à la différence que c'est en absorbant de petites boules de couleur que notre petit ami change... de couleur. Il peut en abosrber jusqu'à 2 en même temps afin d'obtenir d'autres couleurs.

 

Vous devrez ramasser des bulles contenant des fruits, cela ayant pour effet de remplir votre jauge d'encre. Cette encre sera de la même couleur que votre poulpe et servira à éliminer des objets ainsi que des ennemis de la même couleur que vous. Ce jeu peut se classifier comme un puzzle game car vous devrez parfois user de vos neurones afin de trouver comment obtenir une certaine couleur ou comment progresser dans le jeu.

 

Coloropus 3

 

Certaines de vos actions influent une jauge qui tend vers un petit diable ou un petit ange. Arracher les algues et neutraliser des poissons inoffensifs vous attirera vers l'enfer tandis que planter des graines et neutraliser de méchantes bestioles vous attirera vers le paradis. Vous le remarquerez quand il vous arriverera de mourir, pour rescuciter vous devrez résoudre une petit énigme pour rejoindre votre corps, le décor sera infernal ou paradisiaque selon l'état de la jauge concernée. Il est parfois enrageant de mourir bêtement et de devoir galérer pour résoudre une énigme, un passage redondant et pas forcément intéressant.

 

Coloropus 2

Le petit univers sous marin est graphiquement très mignon, mettant en scène de gentils comme de méchants animaux. La musique est également bien mignonne et agréable tandis que notre attachant petit poulpe, ne sachant parler, s'exprimera dans des bulles comme si nous lisions ses pensées. Ses pensées s'afficheront donnant un léger indice sur la marche à suivre lorsque vous cliquez sur le bouton d'aide en haut à gauche de l'écran. 

 

Coloropus 1

Au final on se retrouve avec un petit jeu coloré, mignon et attachant, en incarnant un poulpe servant une cause louable et interragissant avec divers animaux marins. La musique et les graphismes de ce jeu lui octroient une ambiance tout à fait charmante et c'est un réel plaisir d'explorer les fonds marins en évitant les conflits (la plupart du temps) et en suivant les courants. Seuls bémols, la redondance des énigmes permettant de rescuciter et le contrôle du petit poulpe. Il n'est pas toujours évident de bien réaliser les sauts ou de manipuler correctement les objets. Je ne peux que vous conseiller de tester la démo car il s'agit d'un petit jeu indépendant qui devra faire ses preuves mais qui trouvera son public sans trop de difficultés.


 



Commenter cet article

rémy 22/05/2012 13:22

le principe de la couleur c'est un peu le même que de blob 2 non ?

aquab0n 22/05/2012 13:25



C'est ça sauf que tu peux mélanger le vert avec le jaune par exemple :)



jeux de mario 18/05/2012 17:36

Allé hop, je teste la démo !