[Test] Crusader Kings III

Publié dans #Tests jeux PC

[Test] Crusader Kings III

Crusader Kings III est un jeu de gestion dans lequel votre objectif va être de faire prospérer votre nom et celui de vos successeurs au sein d'un royaume ou règne la perfidie et la guerre. Sur la carte du monde vous allez pouvoir choisir un personnage qui peut aussi bien être Comte ou Duc que Prince ou Empereur. Le but du jeu c'est vous qui vous le fixerez mais la plupart du temps vous choisirez sans doute d'étendre votre royaume afin de gagner en titres et laisser à vos successeurs de quoi perpétuer la renommée de votre dynastie. C'est là que les choses se compliquent vous n'incarnerez qu'un seul personnage à la fois et une discorde familiale menant à un assassinat n'est pas si rare dans un monde où le pouvoir est tout.

[Test] Crusader Kings III

Avant toute chose je tiens à préciser que le contenu du jeu est tout simplement gargantuesque et qu'il y a de nombreuses choses que je risque de ne pas évoquer. Étant assez peu familier avec les jeux de gestion j'ai commencé par le tutoriel qui m'a pris un peu moins de deux heures de mon temps en survolant les possibilités offertes par le titre, autant dire que je suis loin d'avoir tout retenu. Il s'agit d'un jeu dans lequel la patience et l'analyse sont indispensable afin de bien prendre en compte tous les éléments qui se rattachent aussi bien à votre personnage qu'à votre entourage, entourage indispensable puisque vous ne pourrez pas être seul maître de nombreux territoires, il faudra déléguer.

[Test] Crusader Kings III

Pour vous agrandir il faudra la jouer fine, la guerre n'est finalement qu'au second plan. Il sera bien plus intéressant de faire de vos voisins des alliés précieux grâce à un mariage arrangé avant d'en faire assassiner le chef pour que votre héritier puisse disposer de tous ses biens. Ceci n'est qu'un maigre exemple des stratégies que vous pourrez adopter. Rien qu'au départ en fonction de votre localisation la partie sera plus ou moins ardue, vos voisins étant plus à même de conquérir une petite partie ennemie du pays qu'ils occupent qu'une île recluse. Les complots, la corruption et les mariages forcés seront donc votre lot quotidien pour vous attirer les faveurs ou vous attribuer les territoires de vos potentiels ennemis.

[Test] Crusader Kings III

Vous aurez de nombreux paramètres à prendre en compte à commencer par les traits de caractère de votre personnage qui en fonction de cela disposera de bonus et de malus sur certains aspects du jeu comme la résistance aux complots, la guerre ou encore la technologie. Si la plupart de ces derniers sont aléatoires - l'homosexualité par exemple qui rend plus difficile le fait d'avoir des héritiers -, ce qui ne l'est pas en revanche est le mode de vie que vous choisirez et les arbres d'attributs qui en découlent. Si vous choisissez de privilégier l'intrigue vous aurez le choix entre les arbres "comploteur", "séducteur" et "tortionnaire" chacun avec des avantages et des inconvénients. L'éducation apportée à vos descendants et qui est héritée des parents pourra vous permettre de disposer de bonus supplémentaires dans un mode de vie bien précis, tout est lié et tout est à analyser pour maximiser vos chances de victoire.

[Test] Crusader Kings III

Je parle de victoire mais tout dépend de l'objectif que vous vous êtes fixé, j'ai vu un joueur avoir pour motivation de manger le pape - oui oui on parle bien de cannibalisme pour vous dire à quel point les possibilités sont nombreuses - et bien cela lui aura prit 15 heures se son temps. D'autres préféreront faire assassiner tous leurs héritiers à l'exception d'un seul pour éviter les jalousie et ainsi posséder l'ensemble d'un territoire sans risque de se faire assassiner lors d'une guerre fratricide. Il sera possible de promulguer des lois changeant la donne concernant l'héritage aux femmes et non aux hommes ou encore les impôts. Vous pourrez renforcer vos forces militaires (troupes et champions) bien que comme je l'expliquais cela n'est que secondaire une fois la partie bien engagée.

[Test] Crusader Kings III

Il faudra travailler avec vos conseillers notamment afin de comploter à propos d'assassinats, de faux papiers ou même d'hameçons, ces derniers étant des informations utilisables contre quelqu'un permettant de lui nuire ou de le faire chanter. Des évènements aléatoires viendront perturber votre quotidien avec parfois des actions requises de votre part pouvant renforcer ou au contraire dégrader la relation que vous entretenez avec quelqu'un. Vous pourrez faire prospérer votre prestige propre à un personnage ou votre renommée propre à votre dynastie grâce à des alliances ou en graissant la patte à quelques figures hauts placées. Je n'ai pas parlé de la construction de bâtiments ni de la possibilité de séduire des femmes mariées mais si je devais tout évoquer jamais vous ne lirez cet article jusqu'au bout.

[Test] Crusader Kings III

Crusader Kings III est clairement destiné à un public averti, qui dispose de patience et n'a pas peur de se retrouver enseveli sous les informations et les possibilités dès les premières minutes de jeu. Pour peu que vous remplissiez ces critères le jeu vous offrira une infinité de possibilités et une durée de vie illimitée, la seule limite étant finalement votre motivation à remplir des objectifs que vous vous serez fixé vous même. Visuellement les menus sont très nombreux certes mais clairs et le titre est aussi réussi au niveau de ses graphismes que de sa bande son. On pourrait lui reprocher des mécaniques complexes et de trop nombreux éléments à prendre en compte mais puisqu'il ne s'agit pas d'un jeu à mettre entre toutes les mains, au final les amateurs ne pourraient pas rêver mieux.

 



Commenter cet article