[Test] Maneater

Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux PC

[Test] Maneater

Tout commence par une paisible journée alors que vous êtes une belle et jeune requin bouledogue qui vaque a ses occupations. Alors que vous étiez entrain de vous nourrir tranquillement en déchiquetant violemment la chair de moult poissons en tout genre, Pete l'écailleux, la star d'une émission de télévision portée particulièrement sur la chasse aux requins vient vous chercher des noises. Après un combat acharné, malheureusement le vil chasseur vous tient entre ses sales pattes, vous ouvre le ventre et en sort votre bébé que vous tentiez de protéger.

[Test] Maneater

Alors que ce sadique de Pete marque le nouveau né afin de le reconnaitre et pouvoir le chasser quand il sera plus grand, ce dernier lui dévore une main avant de s'enfuir. Vous incarnez désormais le petit requin qui n'aura de cesse de grandir afin de tenter d'assouvir sa vengeance. Le narrateur de l'émission susmentionnée vous accompagnera tout au long du jeu avec de nombreux commentaires décalés sur un ton toujours très posé, le décalage créé est très intéressant, surtout après avoir dévasté une plage et dévoré tous ceux qui s'y trouvaient.

[Test] Maneater

Le jeu est divisé en 8 chapitres qui vous permettront chacun de déverrouiller une nouvelle zone de jeu dans laquelle un petit lot d'objectifs vous attendent. Vous êtes bien évidemment libre de vos actions et d'effectuer ces tâches dans l'ordre de votre choix ou simplement laisser place à votre soif de sang en tuant tout ce qui passe sous votre nez ou d'exploration en tentant de dénicher l'ensemble des plaques d'immatriculation, points de repère et autres dépôts de nutriments. Ce qui est dommage c'est que ces objectifs sont très souvent les mêmes  à savoir manger 10 petit poissons, 10 humains ou un gros morceaux à des endroits bien précis.

[Test] Maneater[Test] Maneater

Vous pouvez soit vous balader comme vous le souhaitez sous l'eau soit rester à la surface pour faire peur aux gens avec votre aileron, grisant. Vous pouvez également vous balader sur la terre mais pendant un temps limité avant de perdre progressivement votre santé. Le jeu s'offre un côté GTA-like non pas avec des étoiles mais avec un rang d'infamie qui plus il est élevé, plus vous aurez de gros et nombreux bateaux sur le dos. Cela vous permettra à chaque nouveau rang d'infamie d'affronter un Boss et d'obtenir une amélioration si vous en venez à bout, plutôt amusant.

[Test] Maneater[Test] Maneater

Si le jeu se veut en monde ouvert il emprunte également pas mal de petites choses à l'univers des RPG. En effet chaque fois que vous abattez un ennemi, dévorez une proie, accomplissez un objectif ou découvrez un collectible vous obtenez des nutriments. Il en existe des différentes sortent qui, s'ils vous permettent tous de gagner en niveau, seront utilisés pour renforcer différentes sortes d'améliorations de votre requin. Ces améliorations s'obtiennent au fil de l'aventure, en dénichant tous les collectibles d'une même région ou via l'édition Day One. Dans cette dernière vous disposez d'un code pour obtenir un requin tigre qui obtient bien plus de nutriments de toutes les façons possible rendant le jeu bien plus facile ce qui est un peu dommage finalement.

[Test] Maneater

Côté Gameplay le titre est facile à prendre en mains avec un bouton pour accélérer, un pour croquer, un pour esquiver, un pour sauter et un pour plonger. Les deux Joysticks vous servent à vous déplacer sous l'eau de manière très fluide ou d'effectuer un simple QTE lorsque vous vous retrouvez coincé entre les crocs d'un adversaire coriace ou au contraire si vous tenez une proie entre vos dents. Le tout fonctionne extrêmement bien excepté lors des affrontements où la caméra a vite tendance à dégénérer tout comme le système de visée particulièrement chaotique, notamment contre les flottes entières qui cherchent à vous mettre en boîte.

[Test] Maneater

Maneater est un titre que j'ai trouvé très réussi sur de nombreux points. Si on lui reprochera une caméra et un système de visée chaotiques ainsi qu'une courte durée de vie (9h pour l'aventure, 12 heures pour le 100%), il dispose de points forts à commencer par son originalité. Le jeu est beau, fluide hormis lors de certains affrontements, propose des déplacements rapides, un système de sonar rendant amusante la recherche de collectibles, un narrateur aux petits oignons, de nombreux Easter Eggs et un système d'évolution efficace pour une sensation de puissance progressive. En résumé j'ai adoré ce jeu et n'oubliez pas : on reconnaît le rouquin aux cheveux du père et le requin aux dents de la mère.

 



Commenter cet article