[Test] Bucket Knight

Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux Switch , #Tests jeux PC

[Test] Bucket Knight

Bucket Knight nous raconte l'histoire d'un chevalier qui a un rêve, le même que celui de beaucoup de personnes de nos jours, être propriétaire de sa maison. Si Tom Nook est aux abonnés absents, un banquier lambda reste un obstacle lorsque l'on souhaite obtenir de l'argent sans rien en échange et aucune garantie de remboursement. C'est donc décidé à trouver un bien inestimable afin d'en faire gage à la banque pour obtenir son argent et donc sa maison qu'il part à l'aventure, et quitte à se lancer dans une quête autant que le jeu en vaille la chandelle. Notre héros part donc en quête du Saint Graal.

[Test] Bucket Knight

L'objectif du titre est on ne peut plus simple, vous incarnez notre preux chevalier au seau qui va devoir traverser 25 niveaux en trouvant tout bêtement la sortie qui s'avère être un portail vers le niveau suivant. Il s'agit d'un jeu de plateforme en 2D tout en gros pixel pour un rendu sympathique accompagné d'une bande son également dans l'ère de son temps et de bonne facture. Pour se défendre notre héros dispose de son arme à feu fétiche qu'il pourra troquer contre une autre lorsqu'il aura les fonds nécessaires que vous aurez trouvé dans les niveaux et sur les ennemis.

[Test] Bucket Knight

Côté Gameplay le jeu est très classique avec la possibilité de sauter et d'effectuer un double saut, de tirer, de se rendre dans le menu pour changer éventuellement d'arme et de recommencer le niveau de zéro. Si tout cela n'a rien d'original ni de dérangeant, la disposition de ces boutons l'est bien plus. Sur PS4 par exemple on utilisera Rond pour sauter, Croix pour sauter - jusque là tout va bien -, Carré pour mettre le jeu en pause afin d'accéder au menu des armes alors que le jeu n'est pas réellement en pause et Triangle pour recommencer le niveau de zéro. Heureusement que les niveaux sont courts parce que se tromper de bouton peut être rageant.

[Test] Bucket Knight

Si par malheur vous veniez à périr lors d'un niveau sachez que vous devrez le recommencer du début et que vous aurez perdu l'argent amassé dans ce dernier. Si les ennemis (chauve-souris, squelettes armés de bombes ou d'armes à feu,...) et les pièges (pics, scies circulaires,...) sont les raisons les plus logiques de la mort de notre héros, ce dernier peut également mourir en mangeant du fromage. Ce dernier est à éviter absolument à croire que les développeurs n'aiment pas le fromage quand on sait que ramasser des fruits fait regagner de la vie. A la fin de chaque niveau votre temps nécessaire pour le compléter, votre nombre d'ennemis tués et l'argent ramassé sont affichés pour les éventuels amateurs de Scoring qui se prêteraient au jeu.

[Test] Bucket Knight

Bucket Knight est un petit jeu agréable mais qui se termine beaucoup trop rapidement à savoir en moins d'une heure. On regrettera donc son manque de contenu avec seulement 4 armes à feu, 25 niveaux et pas un seul Boss. En revanche on appréciera sa direction artistique aussi bien visuelle que sonore ainsi que certains niveaux qui diffèrent d'autres avec la nécessité de trouver des clés pour avancer ou un scrolling automatique vertical. Il s'agit donc un titre agréable mais à se procurer à bas prix pour vous occuper une petite heure et décrocher un trophée de platine facile, ni plus, ni moins.

 



Commenter cet article