[Test] Zanki Zero : Last Beginning

Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux PC

[Test] Zanki Zero : Last Beginning

Zanki Zero : Last Beginning vous conte en premier lieu l'histoire d'un jeune homme répondant au nom de Haruto Higurashi qui suite à une malheureusement aventure se voit contraint de mettre fin à ses jours. Ce qu'il n'avait pas prévu c'est la fin du monde telle qu'il l'a connaissait. C'est ainsi qu'il se retrouve sur une île intitulée "Garage Island" avec sept autres énergumènes qui disposent chacun d'une personnalité bien marquée à leur façon rappelant légèrement les sept péchés capitaux. Ensemble il vont être guidés par une émission de télé en noir et blanc plutôt anxiogène.

[Test] Zanki Zero : Last Beginning

Cette émission de télévision va diffuser des passages du passé de chaque personnage, passant de l'un à l'autre à chaque nouveau chapitre de l'histoire. A chaque fois vous prendrez le contrôle d'un autre personnage, bien que cela n'influe pas sur le Gameplay en soi puisque tous font équipe, vous saurez en revanche ce que pense le personnage et en apprendrez davantage sur lui que ce qu'il veut bien dire aux autres et que ce l'émission "Extend TV" diffuse. Le jeu raconte son histoire avec brio et les éléments que vous découvrirez aussi bien sur chaque personnage que sur ce qui est advenu du monde vous tiendra en haleine un bon moment.

[Test] Zanki Zero : Last Beginning

Il s'agit donc d'un Dungeon RPG à la première personne comme il en existe beaucoup à cela près qu'il est également un jeu de survie dans lequel vous devrez prendre soin de vos personnages à tout moment qu'il s'agisse de leur donner à manger, de les faire aller aux toilettes et bien d'autres choses. Par ailleurs la mort est inéluctable car chaque personnage n'a plus que treize jours à vivre, jours pendant lesquels il sera passé d'enfant à adulte, "âge moyen" puis sénior. Une fois un terme mis à sa vie pas de panique, vous pourrez le faire revenir au premier jour de sa vie grâce à l'Extend Machine, ce dernier conservant souvenirs mais également compétences acquises de son vivant et même pendant la mort qui pourra lui octroyer des bonus s'il décède d'une façon indédite.

[Test] Zanki Zero : Last Beginning

Pour expliquer ce phénomène, il s'avère que chaque personnage est en fait un clone d'un autre décédé avant ou pendant la fin du monde. Il s'agit de la dernière information que je vous donne dans ce test concernant le scénario tant il est prenant mais sachez que chaque personnage a un passé aussi troublant que surprenant. Les journées et pour ainsi dire le temps ne s'écoule que lorsque nos amis passent d'un niveau d'un donjon à un autre ou décident de se reposer pour recharger aussi bien leur barre de santé que celle de Stamina.

[Test] Zanki Zero : Last Beginning

Concernant le Gameplay en lui même il est assez classique, vous composez votre équipe principale de 4 personnages qui se déplace case par case et que vous guiderez dans différents donjons qui regorgent aussi bien de trésors scénaristiques que d'énigmes et de monstres. Il est à tout moment possible d'intervertir les membres de votre équipe secondaire dans la principale et vice versa pour préserver un membre d'un statut tel que le poison ou la peur ou simplement pour en remplacer un qui serait tombé au combat. Combattre les monstres rapporte de l'expérience donnant accès à des points pouvant être répartis dans différentes catégories.

[Test] Zanki Zero : Last Beginning

Au fil des niveaux chaque personnage pourra donc apprendre à cuisiner, pêcher, chasser ou simplement devenir plus fort lors des différentes phases de sa vie. De nombreux objets pourront être ramassés ci et là dans les donjons vous permettant une fois de retour dans votre repère de construire de nouveaux édifices comme un atelier, une cuisine ou encore un dépôt de stockage d'objets, tous étant améliorables par la suite. Ah et il y a bien d'autres choses que vous débloquerez au fil de l'aventure, notamment des fonctions de l'Extend Machine - celle qui permet la "résurrection" des personnages - qui vous octroiera la possibilité d'affecter des pouvoirs spéciaux aux personnages ou encore de modifier la difficulté du jeu.

[Test] Zanki Zero : Last Beginning

La difficulté d'ailleurs, parlons en. Le jeu n'est pas facile dans son mode normal sobrement appelé "III" mais propose deux modes très intéressants pour les néophytes du genre. Le mode "II" permet de limiter très fortement l'aspect survie du titre pour se concentrer aussi bien sur le côté Dungeon RPG que sur le scénario. Le mode "I", le plus facile donc, supprime purement et simplement les monstres des donjons à l'exception des Boss qui meurent en une seule attaque encaissée ainsi que l'aspect survie pour profiter à fond du scénario qui, je le répète une nouvelle fois, est tout bonnement excellent.

[Test] Zanki Zero : Last Beginning

Graphiquement le titre ne se démarque pas de la concurrence mais reste très agréable à l'oeil, la bande son permet de s'immerger totalement dans l'histoire notamment dans les donjons où elle vous fera sursauter aussi bien par son ambiance glauque que par les voix et autres grognements des monstres que vous ne voyez peut être même pas encore à l'écran. La prise en mains est agréable, on regrettera peut être juste que qu'accéder à l'inventaire des personnages n'arrête pas le temps, ce qui est plutôt gênant lorsque l'un des héros porte trop lourd pour vous permettre de vous déplacer lors d'un combat. Concernant la durée de vie en fonction de votre façon de jouer vous pouvez facilement compter plus de 30 heures pour voir la fin de l'aventure principale, sans parler du New Game+.

[Test] Zanki Zero : Last Beginning

Zanki Zero : Last Beginning est une excellente surprise, je dirais même plus un coup de coeur inattendu. Avec des personnages auxquels on s'attache davantage à chaque nouvelle révélation sur leur passé, un système de jeu combinant survie et Dungeon RPG qui coexistent parfaitement et un scénario surprenant du début à la fin, le tout dans une ambiance anxiogène très réussie, j'avoue qu'il n'y a que peu de choses qui ne m'ont pas plu. Néanmoins le fait que le jeu soit exclusivement en anglais peut poser problème aussi bien pour la compréhension du scénario que la résolution de certaines énigmes qui demandent d'analyser des informations trouvées un peu partout.  Bref si vous appréciez le genre et êtes féru d'histoires aussi alambiquées que passionnantes, il vous faut ce jeu ou au moins essayer sa démo.

 



Commenter cet article

otaku160 10/04/2019 11:53

Merci pour ce test :)
Ce n'est pas le genre de jeu que je ferai, non pas parce que je n'en ai pas envie (ton test a attisé ma curiosité ), mais plus par manque de temps et que j'ai pleiiin de jeux à terminer ^^