[Test] Super Dragon Ball Heroes : World Mission

Publié dans #Tests jeux PC , #Tests jeux Switch

[Test] Super Dragon Ball Heroes : World Mission

Dragon Ball possède de nombreux jeux vidéo à son actif mais sachez qu'avec celui ci vous vous éloignez totalement de la trame "canon" du manga voire de l'animé mais également des jeux de combat auxquels nous a habitué la licence. Ici nous sommes en présence d'un jeu de stratégie avec des allures de RPG, le tout à la sauce jeu de cartes à collectionner. A la base Dragon Ball Heroes était exclusif au Japon, il s'agissait d'un jeu de cartes sur bornes d'arcades qui a évolué au fil des années, et Super Dragon Ball Heroes : World Mission, dont je vous parle, en est le portage avec ses qualités et ses défauts.

[Test] Super Dragon Ball Heroes : World Mission

Qui dit cartes à collectionner dit personnages et qui dit un bon millier de cartes dit bien plus que de personnages existants dans la licence. C'est là qu'intervient l'aspect Xenoverse du jeu, à comprendre les personnages que l'on connait qui évoluent ou ont évolué dans une dimension parallèle. Si l'exemple le plus connu est celui de San Goku Super Sayen 4 de Dragon Ball GT d'un côté et Super Sayen Blue de Dragon Ball Super de l'autre, en reprenant ce même principe vous pourrez faire la connaissance d'un Broly Super Sayen 4 ou d'un Badack Super Sayen 3, sans parler des fusions.

[Test] Super Dragon Ball Heroes : World Mission

Lorsque vous aurez choisi les 7 cartes qui composeront votre équipe pour l'affrontement à venir, il va vous falloir réfléchir avec autre chose que vos poings. Le terrain de jeu est composé en deux zones, chaque joueur en possédant une, divisées en 2, une zone d'attaque et une zone de repos. Placer vos personnages dans la zone de repos les empêchera d'attaquer mais il récupéreront de l'endurance nécessaire pour attaquer justement. De plus il renforceront la puissance des personnages se situant dans la zone d'attaque qui est divisée en trois parties.

[Test] Super Dragon Ball Heroes : World Mission

Les trois parties de la zone d'attaque déterminent l'endurance consommée par vos personnages pour attaquer mais également la puissance dont vous allez disposer durant le tour et les cristaux engrangés. Si la puissance vous permettra de déterminer si vous ou votre adversaire allez attaquer en premier durant la manche, l'endurance vous permettra de ralentir la jauge d'action sur laquelle je reviendrai plus tard. Les cristaux quand à eux sont utilisés automatiquement par vos personnages pour lancer des attaques spéciales lorsque vous réussissez un affrontement par jauges d'action interposées et que certaines conditions sont réunies.

[Test] Super Dragon Ball Heroes : World Mission

Lors de chaque phase d'attaque ou de défense vous verrez apparaitre à l'écran deux jauges d'action, l'objectif étant d'appuyer sur un bouton au bon moment pour que la votre soit plus remplie que celle de votre adversaire vous permettant soit de mieux vous défendre soit d'attaquer et potentiellement déclencher vos attaques spéciales. D'autres interactions vous seront demandées lors de certaines attaques, avec le tactile en mode portable de la Switch et les joysticks en mode salon, sachant qu'en peu de temps mes joysticks ont bien morflés je vous recommande vivement de jouer en mode portable.

[Test] Super Dragon Ball Heroes : World Mission

A tout cela s'ajoutent les effets spéciaux propres à chaque carte ainsi que leurs statistiques qui varient fortement de l'une à l'autre mais également les actions combinées avec des cartes spécifiques et les liens d’affinités que votre personnage tissera avec ses cartes au fil de l’aventure. En effet bien qu'il s'agisse d'un jeu de carte, le titre dispose d'un mode histoire plutôt sympathique dans lequel le jeu de carte se mêle au monde réel mais également, d'un mode arcade reprenant des histoire du jeu original sur bornes d'arcade, d'un mode tournoi, d'un mode multijoueurs en ligne et d'autres choses intéressantes comme la boutique de cartes tirées aléatoirement ou le menu de personnalisation des cartes.

[Test] Super Dragon Ball Heroes : World Mission

Graphiquement le jeu fait vieillot et nous rappelle les Tenkaichi Budokai sur PS2 tout comme ses animations d'ailleurs. Si cela peut être gênant au début ce ne le sera pas longtemps si vous accrochez au concept et finissez par ne plus y faire attention. Comme vous l'aurez constaté la durée de vie est énorme grâce à de nombreux modes de jeu et de personnalisation. Pour le choix du support sachez que le Online de la Switch est désormais payant et c'est une vingtaine d'euros par an que vous devrez débourser pour pouvoir  y accéder.

[Test] Super Dragon Ball Heroes : World Mission

Super Dragon Ball Heroes : World Mission est un jeu extrêmement complet aux nombreuses possibilités mais qui propose des règles complexes à appréhender au premier abord. Bien que vous soyez fan de la licence vous pourrez facilement décrocher après quelques affrontements en raison de la difficulté d’apprentissage mais également de la répétitivité inhérente au genre. Pour ma part j'aime beaucoup découvrir des personnages inédits et tenter de nouvelles approches avec ces derniers mais je regrette que l'issue des combats soit davantage influencée par la réalisation de QTE que par la réflexion. Hormis cela le tout reste très sympathique mais vous demandera beaucoup d'investissement pour en profiter pleinement.

 



Commenter cet article