[Test] PES 2019

Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux PC

Je ne suis pas trop familière des jeux de sports, du moins dans mes tests. Mais j’avoue que ma curiosité a été piquée lorsque j’ai vu l’annonce de la sortie du dernier PES. Après tout, un jeu développé par l’éditeur lui-même avec une branche de développement exclusivement dédiée au jeu, cela ne pouvait que m’intriguer.

Je tiens à préciser que je ne m’aventurerai pas dans un comparatif entre PES et FIFA car je suis bien incapable de comparer. Mais sachez d’ores et déjà que je suis émerveillée par le gameplay accessible de PES 2019.

[Test] PES 2019

En effet, ma référence c’était Kick-Off, c’est pour vous dire la claque… Tout d’abord la claque graphique bien évidemment puisque Konami signe un titre aux graphismes particulièrement bien léchés avec une finesse et de détails incroyables. Et cela ne s’arrête pas à la plastique des joueurs où aux détails des maillots. J’ai été bluffée par la quantité de modélisation de stades ! Mais c’est sans compter les conditions météorologiques. A quoi ça sert, allez-vous me dire ?! Eh bien, objectivement à étendre votre expérience du gameplay… Car vous l’aurez compris dans ce genre de titre, les graphismes ne font pas tout.

[Test] PES 2019

Loin d‘être une experte dans ces deux licences qui s’affrontent, je peux cependant affirmer sans risque que le débat porte essentiellement sur le gameplay, plus du tout sur le design. Ce dont je suis certaine c’est que la jouabilité s’en trouve profondément modifiée selon l’équipe, le joueur, le terrain et les conditions atmosphérique. N’est-ce donc pas la marque d’une véritable simulation ? Assurément. Et je reconnais de bon cœur qu’on a littéralement abandonné le côté un peu arcade des jeux comme Kick-off au profit de la technique, du contrôle et de la stratégie.
A chaud, la prise en main est très rapide, même si je me suis prise une déculottée au premier match. On peine un peu à comprendre les mécanismes mais au terme de deux affrontements, les bases sont acquises et là, on peut commencer à discuter… Ceci dit, préparez-vous, cela reste technique et donc, en l’absence d’expérience, très délicat à prendre en main car les équipes adverses sont coriaces même avec un gros handicap… Mais le système de fatigue intégré semble (car vu mon niveau je ne peux pas vraiment juger) permettre de rééquilibrer les choses. En effet, le jeu tient compte de la condition physique des joueurs, ce qui peut conduire à des blessures…

[Test] PES 2019

Cependant, je regrette l’interface pas sexy du tout, un peu pénible et longue (enfin tout est relatif) à charger. Même si le niveau graphique rattrape considérablement la chose, c’est tout de même le volume, la quantité de données qui va ravir tous les fans du ballon rond. Effectivement, (et j’avoue ma lacune) c’est la multitude de championnats qui va donner toute sa richesse au titre de Konami. Pour ma part, ces championnats me sont tous ou presque inconnus, mais je ne doute pas de l’intérêt pour un vrai fan de ce sport.

[Test] PES 2019

J’ai trouvé cependant que malgré des graphismes qui frisent l’excellence, les acclamations, les commentaires, les bruitages dans leur ensemble restaient très sobres, à la limite quasi-dépouillés. Mais peut-être parce que je me souviens avoir connu des vraies acclamations, des vrais chants de supporters en lieu et place de ces bruitages quelque peu monocorde et un peu trop récurrent aléatoirement… Après, je reste sur la réserve parce que je n’ai pas l’expérience de cette franchise… pour le moment.

Mais globalement, il faudrait être de mauvaise foi pour dire que PES 2019 n’est pas un titre d’exception. Il a mérité sa classification triple A haut-la-main. J’ai été très surprise par le réalisme des cinématiques et par la beauté des replays. On a le sentiment que chaque coup d’éclat correspond exactement à l’action qu’on a voulu réaliser ! (En vrai c’est ce qu’on dit pour épater ses adversaires, mais ne le répétez pas !).

[Test] PES 2019

Pour conclure, je dois dire que je comprends enfin ce que veulent dire les fans de jeux de sports lorsqu’ils parlent de la restitution des sensations. Ici, on sent l’adrénaline, le stress et l’intensité des matchs, que ce soit en ligne ou en local, même contre l’I.A.

Que vous soyez fan de la licence ou simplement de jeu de foot, croyez-moi sur parole, vous pouvez foncer sur ce titre. Accessible, beau, attrayant, PES 2019 vous fera passer de bons moments seuls ou entre amis !

Article rédigé par Mlle_Krikri

 



Commenter cet article