[Test] Tetra's Escape

Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux Switch , #Tests jeux PC

[Test] Tetra's Escape

Alors que les Tetras, ces mignons petits cubes de couleur dotés de minuscules jambes leur permettant tout de même de de se déplacer, vivaient tranquillement en harmonie, un étrange portail spatio-dimensionnel multicolore ou quelque chose du genre s'ouvrit et les aspira les uns après les autres. Vous aurez compris que le principe de ce jeu est assez simple à assimiler, il faudra permettre aux Tetras de retrouver leur chemin vers la liberté à travers différent niveaux grâce à une étrange particularité dont ils disposent.

[Test] Tetra's Escape

Les Tetras ne s’appellent pas comme cela par hasard, en effet il ont pour la plupart l'étonnante faculté de se changer en tetraminos, vous savez ces formes que l'on retrouve dans Tetris qui sont composées de quatre cubes. Le jeu a été pensé de manière à ajouter de nouveaux éléments de Gameplay tout au long de l'aventure, ce qui permet une progression plus aisée mais surtout une adaptation au Gameplay tout en douceur malgré les quelques prises de tête que l'on peut éprouver lors de certains niveaux.

[Test] Tetra's Escape

Les niveaux sont composés de cubes et vous pouvez y déplacer vos Tetras les uns après les autres afin qu'il coopèrent pour qu'au moins l'un deux atteigne l'étrange portail susmentionné dans le but de sauver tous ceux présents dans le niveau concerné. Si au départ il n'est possible que de déplacer les Tetras et de leur faire grimper les cubes formant les décors un à un, au fil des niveaux comme je le disais ils apprendront de nouveaux tours, se changer en tetraminos, faire pivoter cette transformation voire la retourner via une fonction miroir, rendant les possibilités plus nombreuses et la difficulté plus élevée.

[Test] Tetra's Escape

La couleur des Tetras est un indicateur des formes en lesquelles ils peuvent se changer, certains n'auront pas de choix voire ne pourront pas se transformer du tout  alors que d'autres auront accès à toutes les possibilités. Outre les nouvelles capacités de nos petits amis, le Level Design aussi se voit étoffé au fil de l'aventure avec l'apparition de plateformes, de bombes permettant de retransformer les tetraminos en Tetras, de lave changeant les Tetras en pierres, de glace les faisant glisser, bref il y aurait beaucoup à dire mais je vous laisse la surprise.

[Test] Tetra's Escape

Pour ceux qui souhaitent relever la difficulté, dans chaque niveau vous trouverez trois petites étoiles que les Tetras peuvent récolter mais ce n'est pas tout, une fois les trois dans votre poche, une coupe en or apparaitra dans le niveau à un endroit nullement indiqué auparavant. S'il est assez facile de terminer un niveau, penser à récolter l'intégralité des collectibles dans chacun d'eux relève du Challenge, d'ailleurs je n'y suis pas encore arrivé. Côté musique on est sur quelque chose de mignon que ne restera pas en tête mais qui n'est en rien dérangeant malgré sa répétitivité. Les graphismes sont minimalistes ce qui permet une meilleure lecture des niveaux, au final ce qu'on demande au jeu c'est de l'ingéniosité et de nous faire réfléchir pas de nous émerveiller visuellement.

[Test] Tetra's Escape

Tetra's Escape est une très bonne surprise, je m'étais déjà lancé il y a plusieurs mois sur la version mobile du titre et j'avoue que le Gameplay à la manette est bien plus agréable qu'avec le tactile. Si j'avais déjà fait part sur les réseaux sociaux du fait que j'appréciais fortement ce jeu sur mobile, ce portage sur les différents supports est d'excellente qualité et bonifie un titre déjà très qualitatif par son concept et son Level Design. Disponible pour moins de 5 euros sur PS4, PS Vita, Xbox One, Steam et Switch, le jeu pourra vous tenir quelques heures en haleine si vous tentez le 100%. Une belle petite trouvaille à mettre entre toutes les mains à condition de ne pas être allergique ni à la réflexion ni à la géométrie.

 



Commenter cet article

Xennial Gamer 13/09/2018 15:40

franchement, je ne connaissais pas ce jeu, mais il m'a l'air pas mal