[Test] Kingdom Come : Deliverance

Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux PC

[Test] Kingdom Come : Deliverance

Kingdom Come: Deliverance est initialement un projet financé participativement en 2014 qui a terminé son petit bonhomme de chemin sous la bannière d'un éditeur. Le jeu se déroule en Europe centrale et plus précisément au XVème siècle. Vous incarnez Henry, le fils du forgeron d'un village ayant existé tout comme l'intégralité du contexte dans lequel se situe l'aventure que vous vous apprêtez à vivre. L'objectif de ce titre est d'offrir au joueur une expérience de simulation de vie médiévale soucieuse du moindre détail et proposant d'innombrables faits réels, la progression de votre personnage étant elle fictive puisqu'il vous est possible d'arriver à vos fins de bien des façons.

[Test] Kingdom Come : Deliverance

Le jeune Henry coule des jours paisibles dans son village auprès de ses parents, son père forgeron ne souhaite qu'une chose, qu'il devienne bon commerçant, qu'il reprenne sa forge et surtout qu'il reste éloigné de l'usage premier que l'on peut faire des armes. Malheureusement par la force des choses et un contexte historique pioché dans les livres d'histoire, pour faire court suite à une trahison envers le roi, le village d'Henry fût brûlé par les troupes du frère de l'actuel roi et ses habitants assassinés. Si quelques villageois purent en réchapper en se protégeant dans la cour du château, Henry lui, vola un cheval et parti chercher du secours. C'est là que tout commence, une quête de vengeance, entre autres.

[Test] Kingdom Come : Deliverance

Si les différents villages ont réellement existé, il en va de même pour les très nombreux personnages importants présents dans le jeu. Cela procure au titre un réalisme sans pareil quand on sait à quel point les univers moyenâgeux ont tendance à s'approcher de l'héroic fantasy, ce qui n'est pas le cas ici. De plus, même la progression de votre personnage ainsi que ses interactions avec les autres sont réalistes. Pour gagner en maitrise avec une arme il faudra l'utiliser, idem pour les déplacements à dos de cheval, l'herboristerie ou ne serait ce que l'endurance qui se cultive à l'aide de la course à pieds. Le résultat des interactions avec d'autres personnages dépend de nombreux critères.

[Test] Kingdom Come : Deliverance

En effet afin d'arriver à vos fins suite à une conversation il faudra prendre en compte non seulement les différentes répliques que vous donnerez, qu'il vous est possible de choisir en fonction des habilités de notre héros, mais également la façon dont se tient Henry. La tenue vestimentaire et le fait d'être propre tout simplement peuvent jouer un rôle capital lors d'une conversation si vous souhaitez rester diplomate pour obtenir ce que vous convoitez d'un personnage. La violence est également une solution mais dans ce cas il faudra disposer d'une bonne dose de force et de maitrise, les combats n'étant pas toujours évidents.

[Test] Kingdom Come : Deliverance

Justement les combats, parlons en. Ils prendront une toute autre tournure en fonction de l'arme que vous utilisez mais sachez que chaque action consomme de l'endurance, chose qui mal gérée, pourra laisser une ouverture décisive à votre opposant. Un système assez complexe d'attaque et de contre est proposé, en plus de la possibilité d'esquiver. En effet une étoile apparait à l'écran lors d'un combat, celle ci représentant les différentes parties du corps de votre adversaire que vous pouvez attaquer, ou tout simplement la direction de votre attaque. Vous aurez compris que pour contrer comme pour attaquer il faudra apprendre à lire voire à anticiper les mouvements adverses.

[Test] Kingdom Come : Deliverance

Graphiquement bien que vieillot sur les textures, KCD dispose de jeux de lumières vraiment impressionnants se mariant parfaitement avec la bande son de qualité qui est proposée. Le jeu est intégralement doublé en français, doublage de très bonne facture qui plus est. Côté Gameplay il y a beaucoup de choses à intégrer pour profiter du jeu à fond, notamment concernant l'aspect simulation de vie qui vous obligera à vous nourrir et à dormir cassant le rythme de l'aventure. De plus vous ne pourrez sauvegarder qu'à la fin d'une partie de l'histoire, qu'en dormant ou en utilisant une flasque de Schnaps, consommable pas évident à dénicher, ce qui peut s'avérer frustrant tout comme le crochetage qui est un véritable calvaire à la manette mais fort heureusement dispensable à la progression dans le jeu. La durée de vie se calcule en dizaines et dizaines d'heures en fonction de votre façon de jouer.

[Test] Kingdom Come : Deliverance

Kingdom Come : Deliverance est un jeu au contenu gargantuesque aussi instructif par ses références que captivant par son scénario et sa narration. Malheureusement quelques ombres viennent ternir le tableau comme des problèmes de caméra, des bugs de traduction ou d'animation, des choix discutables comme l'inventaire plein qui vous ralenti et des combats mal équilibrés. Néanmoins l'expérience reste plaisante grâce à des choix pertinents comme le déplacement rapide et le monde proposé réaliste jusque dans les moindre détails avec notamment la flore et le quotidien des habitants rythmés par une alternance jour / nuit crédible ainsi que des choix à faire lourds de conséquences. Si vous vous intéressez au milieu médiéval et que vous aimez la lecture, ce jeu est tout simplement un incontournable pour vous. Si par contre vous aimez l'action mais pas la simulation de vie vous risquez de ne pas pouvoir apprécier ce jeu à sa juste valeur.

 



Commenter cet article

Dibela 23/02/2018 14:14

Ce jeu à l'air d'avoir une ambiance bien sympa ! Par contre la sauvegarde que à certains passages c'est pas top, moi qui fais pas de grosses sessions de jeu ^^'

Arno 18/02/2018 15:12

Un jeu culte ! nouveau plein de découverte et d'une immersion incroyable ! Foncez ! best RPG nouvelle gen l'écriture est digne d'une plume magistrale ! franchement avec les patchs anti (quelques bugs) ce sera un des jeux les plus top et les plus élaborés que j'ai pu connaitre.