[Test] South Park : L'annale du destin

17 Octobre 2017 Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux Steam

[Test] South Park : L'annale du destin

L'annale du destin, ce nouveau jeu South Park fait directement suite au Bâton de la vérité sorti il y a 3 ans dont vous pouvez retrouver mon test ici et qui m'avait déjà largement convaincu. Le jeu démarre pendant la guerre pour le Bâton de la vérité avant que le jeu de nos chers protagonistes ne prenne une toute autre tournure lorsque Cartman alias le Coon trouve une affiche de chat perdu avec une centaine de dollars à la clé. Il y voit la parfaite occasion de financer sa série basée sur la licence "Les amis du Coon". C'est à partir de ce moment là que l'univers médiéval du premier épisode prend fin et que les super-héros déjà aperçus dans la série TV prennent la relève.

[Test] South Park : L'annale du destin

Vous y incarnez le même personnage que dans le premier épisode qui, malgré son statut de roi dans l'univers médiéval reste le "nouvel enfant" de la ville et devra s'intégrer au groupe de super-héros en partant de rien. Le jeu démarre bien évidemment avec de la personnalisation, la couleur de peau de votre personnage allant jusqu'au plus foncé possible, détermine - sur le papier - la difficulté du titre, ce qui finalement n'en est rien mais cela reste une critique de la société par les créateurs de South Park comme on les aime. D'ailleurs ce genre de choses le jeu en est rempli pour ma plus grande joie, mention spéciale aux dénonciateurs d'injures sociales et je ne parle pas des combats contre les prêtres catholiques pédophiles ou des beaufs atteints de transphobie.

[Test] South Park : L'annale du destin[Test] South Park : L'annale du destin

On retrouve le sentiment de liberté que l'on avait déjà dans le premier épisode avec la possibilité de visiter toute la ville de South Park et de parler à tout le monde en leur rendant service, l'un des objectifs secondaires du jeu étant de prendre un selfie avec un maximum de gens pour le réseau social Coonstagram. S'il y a une récompense aux diverses quêtes secondaires, certains personnage vous permettront de prendre un selfie avec eux uniquement après leur avoir rendu service ou après un évènement particulier. C'est un moyen intelligent selon moi d'accorder un ligne directrice à l'ensemble des quêtes secondaires du jeu. Il faut également faire caca dans tous les toilettes de la ville en effectuant des QTE mais ça c'est une autre histoire.

[Test] South Park : L'annale du destin[Test] South Park : L'annale du destin

Revenons en à la personnalisation de notre personnage, vous allez devoir vous choisir une classe parmi trois pour commencer définissant ainsi vos attaques. Au fur et à mesure du jeu vous pourrez choisir d'autres classes mais vous ne pourrez sélectionner que 3 attaques normales et une attaque ultime parmi ces dernières. Vous aurez l'occasion de faire équipe avec plein de super-héros différents et pourrez organiser cette équipe de quatre comme bon vous semble en choisissant bien sûr des classes complémentaires pour une meilleur efficacité, attaques au corps à corps, à distance et soutiens sont représentés par des héros originaux aux attaques tout aussi South Parkiennes.

[Test] South Park : L'annale du destin[Test] South Park : L'annale du destin

Les combats se déroulent toujours au tour par tour comme dans le précédent volet mais cette fois ci sur un terrain quadrillé dans lequel vous pourrez vous déplacer, chaque attaque disposant d'une portée plus ou moins différente, une seule case, une seule colonne ou une ligne pour ne citer que ces exemples. De plus certaines d'entre elles feront se déplacer le personnage ou reculer l'ennemi, jeter un ennemi sur ses congénères leur faisant perdre de la vie et sur vos alliés leur permettra de frapper un petit coup en traitre supplémentaire. Au niveau du Craft, si ce n'est quelques costumes assez sympa, il n'y a pas grand intérêt à s'y attarder, l'équipement étant simplement composé d'artefacts achetés ou trouvés un peu partout.

[Test] South Park : L'annale du destin[Test] South Park : L'annale du destin

Graphiquement le jeu est superbe, on se croirait dans la série animée. La bande son est également excellente mais la VF n'est vraiment pas terrible, par contre la VO est extrêmement fidèle, le choix est vite fait. Côté durée de vie misez sur une quinzaine d'heures de jeu en ligne droite et quasiment le double si vous êtes du genre à fouiller partout et à vouloir tout accomplir. Le côté RPG n'est pas très poussé car l'expérience est acquise en fonction des actions comme le nombre de selfies pris ou de toilettes utilisés avec style et non des combats gagnés.

[Test] South Park : L'annale du destin

South Park : L'annale du destin est clairement dans la continuité de son prédécesseur en lui offrant un univers et donc un style totalement différent malgré la ville qui reste la même. On sent très clairement l'influence des dernières saisons de la série et c'est extrêmement intelligent de la part de ses créateurs de suivre ce cheminement. Les références, blagues salaces et autres South Parkeries sont omniprésentes et ce jeu est génial voire indispensable pour tous les fans de la série. De plus il corrige selon moi pas mal de soucis du premier épisode notamment les temps de chargement, les commandes davantage intuitives et l'absence de censure même s'il n'est pas sans défauts. Nous verrons peut-être ces derniers tels que la VF de mausaise qualité et l'aspect RPG pas assez poussé corrigés dans un troisième volet très probablement dans un univers encore plus déjanté.

 



Commenter cet article