[Test] Gran Turismo Sport

21 Octobre 2017 Publié dans #Tests jeux PS4

[Test] Gran Turismo Sport

La sortie d’un Gran Turismo est toujours exceptionnelle... la vidéo d’introduction parle d’elle même et vous fait miroiter ce qui vous attend dans le jeu... ici, c’est l’émotion qui est d’entrée de jeu mise en avant, la passion de la course, la passion du sport automobile. D’emblée vous comprenez que GT Sport mise ainsi sur l’émotion, le plaisir, les sensations...

Comment ne pas rester émue par ces cinématiques d’un réalisme exceptionnel et devant la beauté de la mise en scène. Polyphonie comme depuis son premier opus nous vend du rêve, mais la question est : est-ce que GTS tient ses promesses ?

[Test] Gran Turismo Sport

Coté graphismes, que dire ? Dois-je vraiment vous faire l'affront d'en parler ? La foultitude d’options au démarrage (Test fait sur PS4 Pro) parle d’elle-même et je crois qu’il n’est même pas utile de parler des images fabuleuses, des menus soignés (et très fluides par rapport au dernier en date), une alternance entre réel et virtuel bien orchestrée... bref, ne vous inquiétez pas, ce qui a toujours fait le succès de la franchise GT est bien au rendez vous. C’est encore plus beau que le précédent ! Comme à chaque fois...

[Test] Gran Turismo Sport

Gameplay

Globalement on retrouve les codes des précédents opus, un mode arcade permettant de faire des courses simples pour le plaisir de la conduite, des contre la montre, des défis, sans oublier les courses personnalisées. Bien évidemment le choix d’options est colossal, près d’une quarantaine de circuits s’offrent à vous, dans des modes différents, comme à l’accoutumée il faudra débloquer au fur et à mesure de votre progression toutes ces options qui offrent, graduellement une difficulté supplémentaire et de nouveaux challenges. Le mode de course en écran splité est lui aussi présent. On trouvera l’option expérience VR intéressante, puisqu’elle vous permet de vous immerger dans un univers 3D sans autre contrainte que le plaisir des yeux.

[Test] Gran Turismo Sport

Bien entendu on retrouve le sempiternel système des permis. Jouissif à souhait et surtout adaptable pour une expérience et une difficulté à la portée de tous ce qui me semble une nouveauté. Exit les blocages d’entrée sur certaines manœuvres improbables comme dans les premiers GT... enfin je dis ça... j’ai bloqué des semaines sur le dernier permis (PSOne/GT1) mais c’est l’acharnement, la difficulté et l’esprit de challenge qui avaient rendu le jeu aussi addictif !

[Test] Gran Turismo Sport

Le menu Sport offre une approche intéressante. Sans rentrer dans les détails des épreuves sur lesquelles on peut s'inscrire, je relève la présence d’un cours de Fair-play où l’on vous enseignera les bases de la bienséance en ligne. Il vous faudra « gagner le droit » de jouer en ligne après un rapide apprentissage en vidéo des choses à faire et ne pas faire. L’idée pourra sembler vexante pour certains mais franchement, je l’approuve à 100% et je regrette même que ce ne soit pas plus exigeant, ne serait ce que pour soi-même. Il faut bien avoir que des fois... les instincts reprennent le dessus. Sans parler de la maladresse des premiers pas... ^^ Les vidéos sont en anglais sous-titrées en français donc aucune excuse ! Maître mot : « ne jamais se présenter sous un mauvais jour ».

[Test] Gran Turismo Sport

Est-ce qu’il y a des voitures ? Ah ah grosse inquiétude ! Les derniers titres ont été très décriés avec la politique mercantile mise en place. Politique toujours présente mais moins prononcée, enfin ce n'est que mon sentiment...

La centrale des marques me semble au stade de mon test très bien fournie, surtout le volet européen. Les boutiques sont décomposées entre deux et quatre options : Showroom, Vision (présentation), chaîne vidéo et musée (magnifique recueil historique).’’ On passe de l’un à l’autre sans chargement, un vrai régal.

[Test] Gran Turismo Sport

On retrouve l’option de Salon en-ligne et la possibilité de prendre des vues uniques de nos véhicules dans des lieux splendides, un vrai régal pour les yeux,

Bien entendu, je ne vous détaillerai pas les options de garage inhérentes au la licence. Comme à l’accoutumée le garage fourmille d’options toutes aussi utiles les unes que les autres et intrinsèquement liées à votre style de conduite. Tout simplement jouissif ! 

[Test] Gran Turismo Sport

Ambiance

L’ambiance sonore oscille entre jazzy et latino, sans pour autant faire musique d’ascenseur comme par le passé. Mais ne nous mentions pas, au bout de deux heures, on a envie de couper le son car on passe énormément de temps dans les menus tellement l’expérience « hors course » est riche.

[Test] Gran Turismo Sport

Côté immersion, avec le casque PS Sony ou en 5.1 l’expérience de jeu est excellente, on se croirait vraiment sur une ligne de départ.

Le mélange vidéos/cinématique est très plaisant, on prendra énormément de plaisir à visionner des vidéos d’époque et des images d’archives chargées d’émotions. Les passionnés reconnaîtront des champions de notre enfance. 

[Test] Gran Turismo Sport

Conclusion

Polyphonie sous offre (façon de parler) un titre qui sait allier l’innovation technologie en tirant le meilleur profit du hardware actuel tout en renouant avec les codes qui ont toujours fait le succès avec la franchise GT. On regrettera tout de même un temps de chargement parfois un peu trop long eu égard à la rapidité de la course, mais je crois que cela a toujours été le cas dans la franchise malheureusement... 

Globalement, je suis tentée de dire qu’ils ont tirés les leçons des erreurs du passé en livrant un jeu complet, fini et particulièrement bien soigné. Un régal pour les sens, visuellement attractif, GTS est chargé d’émotions et vous ravira durant de nombreuses heures. A posséder ou à découvrir d’urgence.

Article rédigé par Mlle_Krikri

 



Commenter cet article