[Test] SteamWorld Dig 2

23 Octobre 2017 Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux Switch , #Tests jeux PS Vita , #Tests jeux Steam

[Test] SteamWorld Dig 2

SteamWorld Dig 2 est la suite directe du premier épisode. Vous y incarnez Dorothy McCrank qui est à la recherche d'un dénommé Dusty que vous connaissez sans doute si vous avez joué au précédent opus car il s'agit tout simplement du personnage que vous y incarnez. Celui ci aurait disparu sans laisser de traces après avoir annihilé la menace qui pesait sur la ville de Dorothy. Cette dernière se retrouve donc en pleine recherche dans la ville d'El Machino où les habitants terrorisés ne cessent de parler de séismes paraissant tout sauf naturels. La visite récente de Rusty dans la ville et les tremblements semblant liés, notre héroïne va par conséquent prendre la relève et se mettre au charbon.

[Test] SteamWorld Dig 2

Dorothy fera rapidement la connaissance de Fen étroitement lié au grand méchant du premier épisode qui lui servira d'acolyte lors de son épopée. Le jeu très axé plateforme met en avant l'exploration, vous allez devoir creuser pour atteindre différents endroits mais surtout récolter des matériaux que vous pourrez revendre en ville pour améliorer votre équipement, puissance de votre pioche, résistance de votre armure, taille de votre sac... De plus de nombreux accessoires viendront compléter votre panoplie d'aventurier, grappin, Jetpack et j'en passe, tous améliorables grâce à votre porte monnaie.

[Test] SteamWorld Dig 2

Outre l'argent vous trouverez également des reliques bien cachées ainsi que des rouages vous permettant de débloquer de nouveaux bonus dépendant du niveau de votre matériel. Vous allez creuser et pas qu'un peu, case par case, mais devrez également faire face à des ennemis qui vous chargeront, qui tenteront de vous empoisonner ou tout simplement de vous écrabouiller mais là on parle davantage de rochers. Lorsque vous n'avez plus de vie vous perdez une partie de votre récolte et retournez directement en ville faisant office de Hub, votre progression est cependant conservée, tout ce que vous avez creusé le reste.

[Test] SteamWorld Dig 2

Alors certes le jeu est très souvent qualifié de Metroidvania, ce qui est totalement justifié tant vous devrez revenir sur vos pas avec de nouveaux gadgets, cependant je préfère l'aborder comme un mélange entre Boulder Dash et un RPG car notre amie dispose également d'une barre d'expérience. Au fur et à mesure qu'elle gagne des niveaux, Dorothy obtient un bonus de plus en plus important lorsqu'elle revend son butin. Vous croiserez des salles spéciales dans lesquelles il y a toujours au moins une récompense à la clé, votre carte vous affichera si ces dernières ont été entièrement vidées de leurs richesses ou non, un indicateur non négligeable pour les motivés par le 100%.

[Test] SteamWorld Dig 2

Graphiquement le jeu conserve son aspect Cartoon déjà très réussi dans le premier épisode. La bande son est excellente et colle parfaitement aux différents environnements proposés. Côté Gameplay on est sur quelque chose de facile à prendre en mains, bien que cela se complexifie avec l'arrivée de nouveaux gadgets mais tout a été pensé pour ne pas se mélanger les pinceaux. Côté durée de vie, pour terminer le jeu en ligne droit il faudra environ 6 heures, ce qui est le double du précédent épisode, bien sûr finir le jeu à 100% rajoutera quelques heures au compteur.

[Test] SteamWorld Dig 2

SteamWorld Dig 2 fait mouche. Il conserve tous les atouts de son aîné tout en les améliorant, on constate ainsi un contenu plus conséquent et plus varié. On regrettera le scénario un peu plat et l'absence de Boss épiques mais côté exploration le jeu a tout bon. On sent bien que le personnage est en constante évolution au fur et à mesure qu'il achète ses améliorations et découvre de nouveaux gadgets, les premiers passages deviennent plus faciles tandis que ceux qui vous attendent demandent plus de précision. Bref, c'est un second épisode qui m'a convaincu encore davantage que son prédécesseur et qui je l'espère n'est pas le dernier de la série.

 



Commenter cet article