[Test] Knack 2

14 Septembre 2017 Publié dans #Tests jeux PS4

[Test] Knack 2

Knack 2 se déroule quelques temps après le premier opus suite au sauvetage de la planète par Knack et son fidèle acolyte Lucas. Une nouvelle menace pèse désormais sur le monde,un ennemi tout droit venu du passé et plus précisément de la guerre des humains et des gobelins. Ce sont d'anciennes machines qui reviennent tout à coup à elles sans raison apparente et qui menacent l'Oasis où vivent nos deux héros ainsi que la planète entière. C'est donc sans se poser trop de questions qu'ils décidèrent de partir à la recherche d'explications.

[Test] Knack 2

Knack 2 reprend le modèle de son ainé et nous propose une aventure certes linéaire dans un genre qui s'y prête cependant plutôt bien, il s'agit d'un jeu mêlant plateforme et Beat'em all. La particularité de notre héros principal est sa capacité à s'approprier des reliques qu'il trouve sur son chemin pour gagner en taille et en puissance, néanmoins cela ne faisant pas tout il peut à tout moment décider de laisser tomber toutes les reliques qu'il porte pour redevenir le mignon petit être que nous connaissons. Cela le rend certes vulnérable à l'ennemi mais il peut aisément se faufiler là ou personne d'autre ne le pourrait.

[Test] Knack 2

Knack dispose d'un double saut et peut légèrement planer à la suite de ceux ci, il peut effectuer une esquive, attaquer avec des poings et ses jambes, enchainer les coups et apprendra de nouvelles compétences dont il ne bénéficiait pas dans le précédent épisode. De plus il récoltera en combattant des ennemis ou en détruisant certains objets de l'énergie bleue faisant office d'expérience et pouvant être dépensée dans un arbre de talents pour débloquer encore plus de compétences, gagner en attaque, en vitesse et j'en passe.

[Test] Knack 2

Un système de coffres bien cachés permettra de débloquer des objets utiles à sont aventure qui une fois équipés lui permettront par exemple de voir la vie restante de ses ennemis, de faire exploser à distance les cristaux jaunes aux alentours, etc. Ces cristaux d'ailleurs lui permettent de bénéficier d'un bouclier qui s'épuisera avant d'entamer les points de vie de notre ami, points de vie qui, si vous ne vous faites pas toucher pendant un certains temps, remontent tout seul comme dans certains FPS que je ne nommerai pas. On retrouve également quelques passages dans lesquels Knack absorbe de la glace ou du métal pour des énigmes et combats légèrement différents du reste du jeu.

[Test] Knack 2

Graphiquement le jeu n'a pas beaucoup évolué mais ça ne me dérange pas, j'aime bien le style que ça lui donne. Concernant la durée de vie, il m'a fallu une dizaine d'heures pour terminer le jeu en mode normal mais il ne s'arrête pas là. En effet, outre les deux modes de difficulté plus élevé proposés via le New Game + permettant de conserver tout ce que vous avez déjà débloqué dans le jeu, un mode contre la montre et un autre appelé "attaque Colisée" sont proposés. Je ne parle pas de toutes les missions à remplir durant le jeu pour obtenir toutes les médailles et du mode multijoueurs local qui permet de faire le jeu entièrement avec un ami.

[Test] Knack 2

Knack 2 est dans la veine de son prédécesseur, il fait le choix de proposer un jeu dans des couloirs fermés, est très scripté jusque dans les transformations de Knack à certains moments du jeu et dispose d'une caméra fixe posant quelques soucis en multijoueurs. Cependant malgré son scénario on ne peut plus prévisible, c'est un coup de coeur. Cette possibilité de permettre aux enfants comme aux joueurs recherchant de la difficulté seul ou en coopération d'y trouver son compte reste pour moi un point très positif. De plus je ne me suis pas ennuyé un seul instant de toute l'aventure, me laissant bercé sans trop réfléchir sur le chemin que je devais emprunter comme dans certains mondes ouverts où je me suis senti perdu. Je me suis laissé porté, je me suis amusé, bref j'ai adoré.

 



Commenter cet article