[Test] Moero Chronicle

3 Août 2017 Publié dans #Tests jeux Steam , #Tests jeux PS Vita

[Test] Moero Chronicle

Moero Chronicle nous raconte l'histoire de Io, un jeune homme qui a peur de parler aux filles pour la simple et bonne raison qu'il croit avoir des pensées impures à leur égard et a peur que ces dernières ne le remarquent et le traitent de pervers. La seule fille à laquelle il ose parler est son amie d'enfance qui s'avère être une Monster Girl. Le monde est d'ailleurs divisé en deux parties celle des humains et celle des Monster Girls. Si les deux vivaient en harmonie, depuis quelques temps ces dernières sont devenues hostiles à la présence humaine sans raison apparente. L'ancien du village a donc envoyé Io, qui n'a aucune autre utilité dans le village, pour essayer de comprendre ce conflit.

[Test] Moero Chronicle

Les Monster Girls sont des créatures aux pouvoirs surnaturels qui s'avèrent être de très jolies jeunes filles disposant la plupart du temps d'une partie du corps empruntée à un animal comme des pattes de chat, des oreilles de chien, un dard d'abeille et j'en passe. Si vous n'avez jamais joué à un jeu du genre sachez qu'elle finissent la plupart du temps très peu vêtues et ce jeu ne fait pas exception à la règle. Il s'agit d'un RPG de type Dungeon-Crawler dans lequel vous vous déplacez case par case et affronterez de nombreux monstres dans des combats aléatoires à l'aide d'un maximum de 5 Monster Girls que vous aurez rallié à votre cause.

[Test] Moero Chronicle

Bien que classique le système de combat apporte quelques originalités. Chaque fille est associée à un élément (Feu, Vent, Terre et Eau), sachant que chacun d'entre eux est plus fort et plus faible face à un autre. Durant les combats chaque fille pourra attaquer, se défendre, utiliser une technique consommant ses SP (Skill Points) ou séduire Io pour lui faire emmagasiner du désir. Io a un rôle très important car en plus d'être le seul à pouvoir fuir et utiliser des objets, il ne dispose pas de points de vie et est là uniquement en soutien. Il pourra emmagasiner du désir plusieurs tours d'affilée, sachant que plus il en accumule plus il a de chances d'échouer, ce afin de le concentrer sur une des filles pour qu'elle gagne drastiquement en puissance d'attaque au tour suivant. C'est une sorte de concentration à la Dragon Quest détournée si vous voulez.

[Test] Moero Chronicle

Ce n'est pas moins d'une cinquantaine de filles que vous allez pouvoir rencontrer et potentiellement rallier à votre cause. Chacune dispose en plus de son type, de caractéristiques distinctes et de deux bonus passifs variables en fonction de la tenue que vous leur donnez qu'il faudra étudier. Par exemple avoir un mignon petit derrière lui permettra de disposer de 25% de bonus d'attaque si ses SP sont en dessous des 30%. Pour rallier une Monster Girl il faudra l'affronter dans un combat dans lequel l'objectif va être de l'attaquer en visant ses vêtements pour la dénuder peu à peu. Viendra ensuite le moment le plus gênant du jeu ou il faudra titiller leurs "points sensibles" pour leur faire reprendre leurs esprits et pouvoir leur demander leur aide.

[Test] Moero Chronicle[Test] Moero Chronicle

Tout aventurier a besoin de repos pour être en forme et notre fine équipe ne déroge pas à la règle, vous passerez d'ailleurs le plupart de votre temps en dehors des donjons à l'auberge. Là bas il vous sera possible d'améliorer votre relation avec toutes les filles en titillant leurs "points sensibles" et en leur offrant des cadeaux. Vous pourrez également améliorer leurs chambres, changer leurs tenues, les lier à de petites créatures, tout cela pour d'intéressants bonus. Vous pourrez également crafter des objets et comme dans la plupart des jeux du genre vous retrouverez un système d'équipement, de loot et d'expérience. Mention spéciale aux combats automatiques bien fichus très pratiques lorsque vous en avez marre des combats aléatoires.

[Test] Moero Chronicle[Test] Moero Chronicle

Moero Chronicle est un titre que j'aime beaucoup, qui ne se prend pas au sérieux et c'est tant mieux. Tout le passage avec le dénudage de demoiselles est certes dispensable mais l'ensemble du jeu est facile à prendre en mains et malgré un scénario pas spécialement inspiré on se surprend à avoir envie de connaitre la suite mais également de savoir à quoi ressemblera la prochaine Monster Girl que l'on rencontrera. En résumé il s'agit d'un Dungeon-Crawler reposant sur un système somme tout assez classique mais dont les fioritures, allant du système de désir à l'humour du jeu, lui offrent un petit plus qui me fait recommander ce titre à tous les fans du genre à condition de ne pas être allergique aux personnages de manga légèrement vêtus.

 



Commenter cet article