[Test] Matterfall

17 Août 2017 Publié dans #Tests jeux PS4

[Test] Matterfall

Matterfall vous place dans la peau d'une mercenaire qui vous conte joyeusement comment l'humanité qui s'est développée sur une autre planète de la galaxie a couru à sa perte. Comme toujours il s'agit d'une histoire de recherche du meilleur armement militaire, à croire que les humains n'apprendront jamais, sauf qu'ils ont en plus utilisé une technologie extraterrestre qu'ils ne maitrisaient déjà pas à la base. Autant vous dire que notre héroïne répondant au doux nom de Avalon Darrow va devoir faire des pieds et des mains pour éradiquer cette menace.

[Test] Matterfall

Le jeu est un Shooter dans lequel on utilise les deux Joysticks pour se déplacer et tirer mais ils dispose également d'un aspect plateforme très prononcé. Vous avancez donc dans des niveaux en 2.5D avec en plus de la possibilité de tirer en permanence dans la direction de votre choix pendant vos déplacements, d'utiliser une onde de choc qui gèle tous les ennemis et désintègre leurs projectiles. Cette dernière, couplée avec le stick permettant vos déplacements, vous octroiera la possibilité d'effectuer des dashs. Il est également possible d'utiliser une arme secondaire une fois celle ci débloquée.

[Test] Matterfall

Je ne l'ai pas mentionné mais un double saut est possible, associé au dash il vous permet même d'effectuer une triple saut. Notre héroïne peut en plus de tout cela créer de la matière ce qui lui permettra de faire apparaitre provisoirement des plateformes aux emplacements prévus mais également d'activer des bombes qui apparaissent aléatoirement après la destruction d'ennemis. Dernière utilisation de cette création de matière, la possibilité de secourir des victimes de l'invasion, celles ci étant bien cachées vous serez récompensé en les sauvant, vous pourrez débloquer de nouvelles armes secondaires et autres bonus passifs. Néanmoins seuls trois d'entre eux pourront être actifs simultanément.

[Test] Matterfall

Lorsque les ennemis sont détruits il laissent derrière eux une sorte d'énergie qu'Avalon peut ramasser pour remplir une jauge. Une fois celle ci pleine elle peut ralentir le temps pendant quelques instant et augmenter considérablement sa puissance de feu, très utile en cas d'encerclement par l'ennemi ou de combat de Boss. En effet outre les 9 niveaux du jeu répartis en 3 zones distinctes, vous aurez également 3 Boss à affronter. Il est possible pour chaque niveaux de choisir la difficulté de celui ci, facile, normale ou difficile, autant vous dire que le score obtenu diffère en fonction de cela, le Scoring étant très présent dans le jeu.

[Test] Matterfall

Graphiquement le jeu est très beau et très fluide, c'est un plaisir pour les mirettes. La bande son n'a rien d'extraordinaire et ne marquera malheureusement pas les esprits. Côté durée de vie il vous faudra environ 3-4 heures pour venir à bout du jeu en fonction de la difficulté choisie. Néanmoins l'intérêt est clairement du côté du Scoring avec des classements en ligne et les nombreux paramètres qui rentrent en comptent dans le calcul du score (temps, sauvetage, nombre de morts, gel ou non des ennemis avant destruction...). Côté Gameplay le jeu est très difficile à prendre en mains, le saut et le dash étant gérés avec R1 et L1... excepté lors des phases en gravité zéro que j'ai beaucoup appréciées.

[Test] Matterfall

Matterfall est un jeu que j'ai bien aimé, il est dynamique, on ne s'ennuie pas une seule seconde, ça va vite mais... je reconnais être bloqué au Boss de fin. Il dispose de toutes les qualités requises pour en faire un jeu de Scoring que les fans du genre apprécieront, néanmoins pour la vingtaine d'euros demandée, seuls ces mêmes fans y trouveront leur compte. En effet si le Scoring n'est pas la raison pour laquelle vous vous lancez dans cette aventure, le contenu risque de vous sembler très limité (environnements et ennemis peu variés, une petite douzaine de niveaux...) alors que tout le potentiel du jeu se dévoile à qui cherche à obtenir le meilleur temps / score. Bref il s'agit là d'une belle réalisation dans le fond comme dans la forme mais qui ne satisfera pas tous les joueurs potentiels.

 



Commenter cet article