[Test] NieR : Automata

30 Mars 2017 Publié dans #Tests jeux PS4

[Test] NieR : Automata

NieR : Automata vous plonge dans un univers qui sera peut-être le notre dans près d'une dizaine de milliers d'années. L'humanité a souffert de nombreuses pertes suite à une invasion d'aliens et seuls subsistent une poignée de résistants humains toujours présents sur Terre ainsi que d'autres faisant partie d'une organisation basée sur la Lune. Cette dernière à la pointe de la technologie dispose d'une grande armée d'androïdes à mi-chemin entre les humains à qui ils ressemblent physiquement et tentent de ressembler dans leur attitude et les robots à tendance hostile qui ont prit le contrôle de la planète.

[Test] NieR : Automata

Tout au long de l'aventure vous incarnerez l'une de ces androïdes répondant au doux nom de 2B, un chouette jeu de mots, accompagnée d'un autre androïde qualifié d'éclaireur dont la spécialité est le piratage et ayant pour patronyme 9S. Avec des caractères totalement opposés mais un attachement profond des deux personnages on tient là un duo attendrissant, ce qui tranche totalement avec l'univers post-apocalyptique qui les entoure comme s'ils vivaient dans leur monde en espérant y effacer toute trace de souffrance. C'est quelque chose de touchant qui est fort appréciable tout au long de l'aventure mais qui au final n'est qu'un plus dans toute la mécanique du jeu.

[Test] NieR : Automata

Le jeu étant un Beat'em All vous aurez tout le loisir d'affronter des hordes d'ennemis robotiques avec deux armes de corps à corps définissant la puissance de votre attaque rapide et de votre attaque puissante mais également des pods de soutient. Ces derniers sont présents sous la forme d'un robot qui accompagne chacun 2B et 9S et qui peut être contrôlé par vos soins pour effectuer des tirs à distance indispensables dans la mêlée ainsi qu'une attaque surpuissante nécessitant un temps de chargement. Notre héroïne dispose également d'une esquive qui, bien placée, peut octroyer une frame d'invincibilité et de la possibilité d'utiliser une visée automatique pour son pod grâce à une simple pression de bouton.

[Test] NieR : Automata

Des phases de plateforme et de Shooter seront également de la partie grâce à des changements de plans très bien gérés par la caméra. Ces variations de Gameplay sont plus qu'appréciables pour éviter de tomber dans la monotonie. Si au début vous aurez de nombreux allers-retours à faire sur une carte divisée en zones à thème (désert, parc d'attraction...), des téléporteurs feront rapidement leur apparition. Notre héroïne étant en partie un robot, son évolution se fera grâce à un système de puces, chacune prenant une certaine place dans sa mémoire, celle ci augmentant au fur et à mesure des niveaux vous pourrez ainsi choisir quelles capacités et statistiques améliorer, aucune amélioration n'étant irréversible.

[Test] NieR : Automata

Si ce système est intéressant, le mode facile va jusqu'à proposer des puces qui permettent à 2B d'attaquer au corps à corps, à distance, de se soigner et même d'esquiver la plupart des attaques ennemis automatiquement. Si le jeu se veut exigeant voire difficile, ce mode facile le rend bien trop facile, un contraste un tantinet mal géré selon moi. D'ailleurs les menus ainsi que la carte du monde sont peu intuitifs et je me suis perdu plus d'une fois en raison d'une mauvaise interprétation de cette dernière. Le jeu ne propose pas de sauvegardes automatiques et il nous le rappelle très souvent, bien que parfois frustrant cela ajoute un certain défi.

[Test] NieR : Automata

Graphiquement le jeu est clairement beau même si certaines textures commencent à être un peu vieillotes. Néanmoins cela est totalement compensé par les nombreux mouvements lors des combats et par la fluidité du jeu, impressionnant. La bande son est exceptionnelle, je suis tout simplement fan. Le Gameplay est très bien pensé, on a vite les commandes en main et on prend rapidement plaisir à combattre de nombreux robots simultanément. Concernant la durée de vie il vous faudra une vingtaine d'heures pour terminer le jeu une première fois en prenant votre temps mais il existe 5 fins différentes, de quoi bien prolonger la durée de vie du titre.

[Test] NieR : Automata

NieR Automata est une réussite à plusieurs niveaux, il arrive à nous faire prendre plaisir à dégommer un paquet d'ennemis tout en nous faisant réfléchir sur la signification de l'existence même au travers de robots plus humains que certains humains. Hormis quelques soucis de lisibilité de la carte ainsi que des menus je n'ai rien à lui reprocher, je ne me suis pas ennuyé un seul instant. Un très bon jeu de plus en ce début d'année qui va vite bénéficier du statut d'incontournable dont dispose déjà le précédent opus de la licence, qu'il ne faut néanmoins en rien avoir déjà fait pour apprécier celui ci à sa juste valeur.

 



Commenter cet article