[Test] Hellion

25 Mars 2017 Publié dans #Tests jeux Steam

[Test] Hellion

Hellion est un jeu qui se définit lui-même comme ambitieux. Je dois bien reconnaître que la cinématique m’a laissée sans voix… Pour les fans de SF on se croirait dans une série de la trempe de The Expanse. Le pitch est assez évocateur : Après un siècle de sommeil cryogénique, vous vous éveillez en plein milieu des ruines de la première colonie humaine interstellaire. Pour survivre, une seule solution piller voire pirater tout ce qui vous entoure…

[Test] Hellion

Vous l’aurez compris tout est résumé dans ces quelques mots. Mais il faut bien comprendre qu’Hellion fourmille d’inventivité et de technicité. Mais il bénéficie en outre d’un rendu graphique très soigné, avec une approche esthétique assez réaliste (pour de la SF bien entendu) de fait, on se retrouve immergé sans trop de mal dans un univers où la survie est essentielle. Ici, nous sommes dans la SF pure et dure avec des mécaniques entièrement basées sur les lois de la physique telle qu’on la connait. 

[Test] Hellion

On oscille entre la simulation spatiale avec de véritable phases techniques (telles quel les phases d’arrimage, les sorties spatiales et la déplacements inertiels…) et le jeu de survie pur et dur avec la gestion des ressources. Je vais faire un rapprochement avec Interstellar Rift… Hellion possède tout ce que je n’ai pas pu trouver chez la concurrence. 

[Test] Hellion

Bien entendu, Hellion est un jeu multijoueur qui se présente comme un MMO mais étant disponible en Early Acces, vous comprenez bien qu’il n’a pas encore la mesure qu’il mérite. Aussi, il sera difficile pour moi de porter un jugement (juste) sur les aspects techniques, les rendus graphiques ou sonores. Cependant ce que j’en ai vu laisse présager un jeu d’exception malgré la critique mitigée des utilisateurs Steam. Je pense qu’Hellion souffre surtout de l’impatience des joueurs devant les promesses des développeurs. Sans doute parce que tout ce qui touche au craft est toujours en plein développement. Mais la perspective de construire des stations spatiales gigantesques, de conduire des batailles épiques de flottes, de combattre de pirates (joueurs humains ou non) lors d’assauts terrestres me donne très envie de voir la suite.

[Test] Hellion

Coté vaisseaux (car c’est quand même le principal) Hellion est absolument magnifique, il n’est d’ailleurs pas utile d’avoir une configuration de fou pour apprécier les graphismes soignés. C'est de loin le meilleur rendu graphique que j'ai vu au regard de mes tests de jeux similaires. Alors certes, avec une bête de course on apprécie d’autant plus les effets de lumière… L’ambiance est enivrante, pour une fois que des devs soignent l’esthétique en premier dans leur version EA, on ne va pas s’en plaindre. Il en va de même pour la musique… on se croirait dans un film… Maintenant, on ne va pas se mentir, il manque cruellement de PNJ et de mise en scène comme on a pris l’habitude de le voir, mais je le rappelle le jeu est en développement, gageons que la scénarisation est en cours…

[Test] Hellion

Coté difficulté, il faut être équipé… Fan de simulations, j’ai donc fait chauffer ma X52. Mais en fait, la simulation n’est pas l'unique cœur du jeu. Et c’est peut être là où le bât blesse. En effet Hellion se revendique comme un ambitieux projet et il l’est. Il veut jouer dans la cour des grands mais de tous les grands. On veut exceller dans la simulation spatiale, dans la simulation de survie et dans le FPS, le tout sans le moindre temps de chargement… Et il y arrive presque pour le moment. Aussi, je me pose la question, n’est-ce pas un pari risqué que de vouloir se lancer sur trois créneaux très porteurs en même temps ? Moi, je dis pourquoi pas car Hellion semble me faire de belles (vraies) promesses et j’ai envie de le croire.

[Test] Hellion

Par contre, vous êtes prévenus d’avance, survivre dans l’espace n’est pas une mince affaire, Hellion le prouve avec brio car il demeure assez difficile. A posséder d’urgence !

Article rédigé par Mlle_Krikri

 



Commenter cet article