[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit

20 Janvier 2017 Publié dans #Tests jeux 3DS

[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit

Sorti à l'origine sur Playstation 2 et déjà terminé entièrement par mes soins il y a presque une dizaine d'année, Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit fait son grand retour sur la 3DS comme plusieurs RPG avant lui. Le jeu vous place dans la peau d'un soldat ayant survécu au siège du château du roi Trode, ce dernier ayant été transformé en monstre et sa fille, la princesse, en cheval. Vous parcourez donc le monde à la recherche de celui ayant causé ce désastre et infligé cette malédiction, Dhoulmagus. Pour allié Yangus, un barbare ex bandit vous accompagne déjà en début d'aventure avant de rallier à votre cause d'autres héros au caractère bien trempé.

[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit

Il s'agit d'un RPG au tour par tour dans lequel vous aurez en plus d'attaquer simplement et d'utiliser magie et capacités spéciales, la possibilité d'augmenter votre tension ce qui équivaut à concentrer votre énergie pour frapper bien plus fort au tour d'après, cela étant cumulable sur plusieurs tours. De nombreuses options sont disponibles, certaines étant nouvelles par rapport à l'opus d'origine comme augmenter la vitesse des combats de 1,5 fois, il est également possible de laisser vos personnages se battre d'eux même avec un minimum d'informations données (privilégier les soins, l'attaque, le renforcement de l'équipe...).

[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit

Puisque je vous parle de nouveautés je continue, désormais les combats aléatoires n'existent plus dans le jeu, tous les monstres sont présents sur la carte et il vous "suffit" de les éviter pour ne pas avoir à les affronter mais sachez qu'il est important de faire du leveling par moments dans ce jeu. Les monstres que vous pouvez capturer pour votre équipe disposent de deux lames croisées au dessus de leur tête pour pouvoir les reconnaitre. Il est possible de prendre des photos dans le jeu qui seront stockées sur votre carte SD, l'alchimie a été très largement simplifiée par rapport à l'époque et on constate l'apparition de deux personnages déjà présent dans l'opus original désormais jouables (Morry et Rubis). De plus un nouveau donjon est présent mais je n'en dirai pas davantage.

[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit

A chaque montée de niveau les caractéristiques du personnage concerné augmentent automatiquement mais il vous reste des points de compétence à placer par vous même. Ces derniers permettent d'améliorer les capacités de chaque personnage avec 3 types d'armes différents ainsi qu'une compétence spéciale et la baston à mains nues. Au fur et à mesure des niveaux il peut en résulter l'acquisition de nouvelles compétences passives (gain de force, de points de magie...) ou actives à utiliser pendant les combats moyennant ou non des points de magie en fonction de celles ci.

[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit

Graphiquement le jeu est toujours aussi beau, la musique envoutante (malgré un son de moins bonne qualité, logique) et j'ai constaté une réduction importante des temps de chargement par rapport à la version PS2. Disposant du jeu en dématérialisé je vous mets en garde, le jeu pèse tout de même près de 24000 blocs ce qui est juste énorme pour un jeu 3DS même s'il les vaut. La possibilité de disposer d'une équipe de monstres est toujours là et toujours aussi plaisante, à elle seule la chasse aux monstres domestique vous tiendra en haleine un bon bout de temps tout comme ce jeu que vous l'ayez déjà fait à l'époque ou non.

[Test] Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit

Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit sur Nintendo 3DS est un voyage que vous devez avoir fait si vous êtes fan du genre. Ceux ayant manqué le titre sur Playstation 2 se feront une joie de découvrir cet univers coloré malgré des phases de leveling fastidieuses mais nécessaires et ceux qui comme moi ont déjà retourné le jeu dans tous les sens à l'époque se feront une joie de recommencer et de profiter des nouveautés proposées. C'est un gros coup de coeur pour ce portage made in Nintendo qui continue encore et toujours de me surprendre avec sa 3DS et son catalogue de jeux de plus en plus impressionnant.

 



Commenter cet article

Je suis un gameur.com 24/01/2017 10:13

Comme toi j'avais adoré le jeu sur PlayStation 2 ! J'ai pas mal hésité à me le prendre sur 3DS jusqu'à maintenant car je dois avouer qu'avec le temps tout mon amour pour les jeux Nintendo s'est envolé au profit de Sony mais il est peut-être temps d'entamer un retour aux sources. En tout cas ton test donne clairement envie de se procurer le jeu. Par contre moi je trouve ça dommage qu'il n'y ait plus de combats aléatoires...