[Test] Diluvion

18 Janvier 2017 Publié dans #Tests jeux Steam

[Test] Diluvion

J’avais déjà testé des titres indus d’Arachnid Games et j’avais été enchanté. Avec Diluvion, on se situe encore un cran au dessus. Il est tout simplement fabuleux. 

Il s’agit d’un jeu d’exploration sous-marine sur Steam assez bluffant par sa qualité graphique et sa capacité à vous immerger (sans jeu de mot) dans un univers cohérent et envoutant. Alors je vous arrête tout de suite, si vous attendez une simulation de sous-marin, passez votre chemin, Diluvion propose un mode de jeu atypique passant de la 3D pour les phases de déplacement à la 2D pour les phases de dialogue et de gestion.

[Test] Diluvion

Diluvion se situe dans une univers où la planète est recouverte d’une couche de glace telle que les survivants sont piégés et condamnés à vivre sous les eaux. Il s’agit donc de survivre dans un monde sombre (en fait pas tant que ça) et hostile où les combats en temps réels sont un véritable tour de force (effets de lumière, maniabilité, réactivité…) avec des créatures ou des ennemis tous plus originaux les uns que les autres. Le système de quêtes est accessible et pas prise de tête pour un sous.

[Test] Diluvion

Bien entendu, vous vous en doutez, Diluvion intègre un système de gestion de votre sous-marin par le biais de l’équipage. Chaque membre de l’équipe a son propre rôle à jouer au travers de nombreux dialogues. A noter que la traduction au moment où j’ai commencé à écrire ses lignes relevait plus de Google Traduction que véritablement de la langue de Molière, mais je tiens à préciser que cela a été amélioré depuis. Tout comme les petits problèmes de refresh qui ne sont plus d’actualité.

Par contre on va se dire clairement les choses, Diluvion c’est magnifique, les effets de lumières sont splendides et les combats fabuleux avec tous les effets de lumières dynamiques. Mais le point noir c’est qu’il vous faudra tout de même une belle configuration pour le faire tourner en haute résolution.

[Test] Diluvion

La bonne gestion des ressources est une étape importante dans votre périple sous-marin et j’oserais dire que c’est le point primordial qui va vous permettre de progresser, d’avancer dans l’histoire et d’améliorer votre bâtiment… En bon capitaine vous allez donc pourvoir aux besoins de votre petite équipe (que je trouve très attachante, il faut dire que les designs sont très sympathiques). Cela vous conduira de ville en ville, dans des lieux tous plus magnifiques les uns que les autres. Au bout de 12 heures de jeu vous naviguerez dans une véritable machine de guerre, maniable et efficace… et vous disposez d’une base accueillant vos sous-marins ainsi que vos richesses !

[Test] Diluvion

Coté maniabilité, je dois bien vous avouer que cela n’a pas été tout rose… J’ai eu du mal à prendre en main le maniement du sous-marin, j’ai du paramétrer à ma sauce la manette. Oubliez carrément la souris c’est tout bonnement ingérable (du moins rapidement et précisément…). Une fois bien en main vous vous éclaterez à contourner vos cibles et jouer avec les moteurs tout en leur tirant dessus… Par contre au début, attendez-vous un peu à tâtonner… mais surtout ne vous découragez pas car Diluvion vaut son prix (19€) pour peu que vous aimiez le concept et la part de gestion/exploration importante.

[Test] Diluvion

Franchement, c’est dommage qu’on n’entende pas plus parler de ce titre original. J’espère que sa sortie prochaine permettra de lui rendre les honneurs qu’il mérite. Bref, Dilution est un titre original qui allie parfaitement les phases d’action et de gestion avec un design 3D d’exception et un design 2D un peu steampunk qui n’est pas pour me déplaire… Et si vous êtes un peu familier du monde de la mer vous vous régalerez encore plus. Sans parler de la multitude de clins d’oeil dont regorge ce jeu.

Article rédigé par Mlle_Krikri

 



Commenter cet article