[Test] Okhlos

24 Novembre 2016 Publié dans #Tests jeux Steam

[Test] Okhlos

Okhlos, un rogue-like de simulation de baston de foule (si si, ça existe maintenant !), est un jeu assez atypique où vous incarnez un philosophe qui va haranguer la foule dans une cité grecque. Jusque-là tout va bien… Votre foule grossissante va peu à peu s’échauffer et latter les ennemis qui se placeront sur son passage, plus concrètement, les ennemis qui se trouverons sur le passage que vous aurez décidé. Cela semble très simple et pourtant c’est bien plus complexe qu’il n’y parait. Votre foule est composée de différentes unités qui n’ont absolument rien d’aléatoire. En effet, vous devrez la composer de philosophes (pour vous succéder quand vous mourrez…), de guerrier, de défenseurs, de citoyens, d’esclaves et d’animaux. Tous avec des aptitudes plus ou moins prononcées en attaque, défense mais aussi avec la capacité de porter des objets… Enfin vous pourrez également ajouter des héros afin de booster votre foule.

[Test] Okhlos

On pourrait avoir l’impression d’un chaos sans nom à regarder la foule progresser, évoluer et tuer sur sa route… mais en fait en y regardant de plus près ce microcosme est particulièrement bien étudié et on se rend compte de la complexité du travail des devs. On ne va pas se mentir, le secret de la réussite réside dans le fait de comprendre la mécanique de fonctionnement de cette foule. Dès lors que vous cheminez dans la « polis » tout va bien, généralement les ennemis ne sont pas très difficiles à vaincre, lorsque vous vous trouvez face à des packs, cela devient plus délicat à maitriser. Mais l’art ne se révèle véritablement que lorsque vous affronterez votre premier boss ! Et là vous mesurerez toute la dimension tactique d’une foule bien équilibrée. Inutile de préciser que plus vous avancerez dans le jeu et moins la seule force brute suffira pour anéantir vos ennemis.

[Test] Okhlos

Pour vous aider à équilibrer votre foule vous pourrez accéder à un pseudo marché mais aussi recruter au fur et à mesure de votre marche sanguinaire ! Bon, concrètement c’est assez amusant à regarder. Je dirais que c’est un jeu casual car on n’a pas envie de passer des heures et des heures dans les rues assez dépeuplées des cités grecques. Le côté rogue-like accroit paradoxalement cette impression.

[Test] Okhlos

Côté graphismes, c’est stylisé en pixel, c’est assez bien rendu même si je trouve que le détail des personnages aurait pu être davantage soigné, un peu plus détaillé. En fait c’est l’effet de zoom qui donne cette impression un peu faussée alors qu’en réalité, on voit bien les détails des personnages dans la foule… Allez comprendre…

[Test] Okhlos

En parlant de comprendre, il y a, par moment des choses totalement incompréhensibles. Il peut arriver qu’un combat généralement contre un boss (mais aussi contre des mid-boss) tourne au massacre et toute votre foule se fait piétiner au sens propre du terme sans que vous ne compreniez pourquoi. Raison de plus quand vous avez buté ce genre d’adversaire une bonne centaine de fois précédemment… Est-ce une part d’aléatoire ? Qui-sait.

[Test] Okhlos

Mais Okhlos est une belle réussite technique sans pour autant être une prouesse. On aurait aimé voir une I.A. moins fouillis dans cette horde d’apparence incontrôlable. Cependant Okhlos reste un bon divertissement pour un temps. Mais en toute franchise, ne comptez pas sur sa dimension Rogue-like pour augmenter sa durée de vie, car une fois terminé on n’a pas trop envie d’y revenir.

Article rédigé par Mlle_Krikri

 



Commenter cet article