[Test] Devils & Demons

17 Novembre 2016 Publié dans #Tests jeux Steam

[Test] Devils & Demons

Pour une fois, je change de thématique avec un RPG tactique assez bien réussi malgré une critique relativement mitigée. D&D (original n’est-ce pas) vous immerge dans un univers peuplé de démons et démons (ouais en français ça rend moins bien c’est clair !). L’humanité est en péril et comme souvent, vous êtes son seul espoir ! Vous l’aurez compris on nous vend une croisade épique contre les forces du mal.

[Test] Devils & Demons

Je ne vais pas m’appesantir sur les éléments qui me font penser à Baldur’s Gate, FF Tactics et Diablo, la liste serait trop longue… Attention, je ne parle pas de plagiat car Devils & Demons possède sa propre identité, on est face à un jeu bien travaillé avec un univers profond et des décors intéressants. Mais il y a de nombreuses sources d’inspiration extérieures, c’est indéniable.

[Test] Devils & Demons

Il y a un gros travail sur l’esthétique même s’il est regrettable que les animations/mouvements soient quasi inexistants (en même temps ce n’est pas un A-RPG). En tout état de cause, cela reste plaisant de suivre l’histoire pendant une douzaine d’heures… Après, on ne va pas se mentir, on a fait le tour.

[Test] Devils & Demons

Devils & Demons propose des graphismes soignés avec de nombreux personnages différents qui peuvent se joindre à votre groupe. On ne pourra pas s’empêcher de penser aux FF Tactics bien évidemment et j’ose même la comparaison justement avec cette variété de personnages. C’est le signe d’un véritable travail de fond qu’il est important de souligner. Bien entendu, c’est un RPG tactique basé sur le tour par tour, ce qui risque de rebuter les fans de RPG/A-RPG purs et durs. Mais je trouve que c’est une belle réussite. En effet, il est difficile de renouveler le genre et surtout de poursuivre à captiver les joueurs. Le tour par tour des Might & Magic est quelque peu désuet, mais ici, on le refait vivre avec brio.

[Test] Devils & Demons

Le seul véritable problème, c’est la répétitivité du jeu car comme dans tous les jeux de ce genre, il faut recourir au grind pour booster ses persos et pouvoir avancer plus facilement… Sauf que, comme je l’évoquais, au bout de 10-12 heures, on n’a plus vraiment envie de farmer… (NDLR : J’ai cru comprendre que c’était un portage mobile fait sur PC qui intégrait une boutique en ligne permettant d’éviter moyennant finance les fastidieuses séances de farm… et bien voilà qui expliquerait bien des choses).

[Test] Devils & Demons

En outre, l’ambiance sonore est somme toute assez moyenne. Cela manque de pêche, du moins sur PC… A n’en pas douter ce devait être une réussite sur tablette (pas testé, je vous avoue que je n’en ai même pas envie) mais toujours est-il que le titre est incomplet voire léger sur PC, surtout pour le prix. On était en droit de s’attendre à mieux, beaucoup mieux…

Article rédigé par Mlle_Krikri

 



Commenter cet article