[Test] Brut@l

10 Août 2016 Publié dans #Tests jeux PS4

[Test] Brut@l

Brut@l ne vous propose pas vraiment de scénario et finalement ce n'est pas bien important. Vous incarnez un des quatre personnages disponibles, chacun appartenant à une classe particulière à savoir Eclaireur, Amazone, Mage et Guerrier. Il s'agit d'un Dungeon Crawler voire d'un Hack'n Slash dans lequel vous devrez traverser, en solo ou avec un ami en local, 26 niveaux générés aléatoirement avant d'affronter le terrible gardien du donjon dont on ne sait pas grand chose.

[Test] Brut@l

Ce que l'on sait par contre c'est que tout le jeu est composé de caractères informatiques (allant des lettres aux caractères spéciaux) sur fond noir. Notre alphabet étant composé de 26 lettres, la raison de ce nombre étrange de donjons ne l'est finalement pas tant que ça. Vous aurez tout le loisir d'affronter de viles créatures et d'amasser des trésors vous permettant d'effectuer des offrandes auprès des Dieux qui vous accorderont ou non une vie supplémentaire. Cela est très important dans la mesure ou si vous mourrez, comme on le disait à l'époque, c'est Game Over.

[Test] Brut@l

Un seul arbre de talents commun est disponible pour les quatre personnages du jeu. Cependant chacun d'entre eux dispose de points de compétences pré-débloqués dans sa branche. Vous pourrez donc jouer un Guerrier Eclaireur ou une Amazone Mage si le cœur vous en dit, ou plus polyvalent encore si vous ne mourrez pas en chemin. En effet pour gagner des points de compétences il vous faut gagner des niveaux en obtenant de l'expérience par la destruction d'objets ou d'extermination d'ennemis.

[Test] Brut@l

Vous trouverez de l'équipement éphémère ainsi que de nombreux objets sur votre chemin, ces derniers vous permettant de créer des potions au effets inconnus avant de les essayer mais également de fabriquer des armes puis de les enchanter. Bien évidemment vous devrez avoir débloqué les compétences nécessaires pour cela, il vous faudra donc réfléchir avant de faire progresser votre personnage. Lorsque votre partie est terminée certaines statistiques sont envoyés sur le serveur qui effectue divers classement en ligne comme le nombre de monstres tués ou de butins ramassés en une seule partie.

[Test] Brut@l

Graphiquement le jeu est superbement réalisé et malgré des décors très sombres, les couleurs des différents éléments (feu, électricité, poison...) sont loin de le rendre terne. Le Gameplay est facile à prendre en mains, par contre les chutes dans le vide sont très punitives, une seule et vous êtes mort, dur. Si vous avez apprécié l'expérience du mode histoire, sachez que vous pouvez créer votre propre donjon avec tous les éléments du jeu puis de le partager en ligne pour que d'autres tentent d'en sortir.

[Test] Brut@l

Brut@l est un Dungeon Crawler extrêmement classique qui sort du lot grâce à sa direction artistique hors du commun mais très réussie. De nombreuses choses positives ressortent de ce jeu, notamment la création et le partage de donjons ainsi que les classements en ligne. Néanmoins bien que je n'ai pas encore réussi à venir à bout des 26 donjons d'affilée ni à débloquer toutes les compétences avec un seul personnage je trouve déjà que le jeu se veut un peu trop répétitif et qu'il manque de fluidité. Hormis cela les fans du genre seront ravi de découvrir un beau petit jeu, certes très punitif, mais très appréciable notamment accompagné d'un ami.

 



Commenter cet article