[Test] Grand Kingdom

3 Juillet 2016 Publié dans #Tests jeux PS4

[Test] Grand Kingdom

Alors que le pays est en plein conflit, Grand Kingdom vous offre la possibilité de rejoindre une guilde composée de différents groupes de mercenaires. Bien évidemment vous allez être à la tête de l'un d'entre eux et pourrez créer plusieurs troupes composées de quatre personnages afin d'en défendre les couleurs. Si le jeu souffre d'un manque de personnages emblématiques il va vous permettre de personnaliser chacun des personnages créés par le biais de leur classe parmi une douzaine présente dans le jeu, par leurs statistiques de combat mais également par leur nom et leur aspect physique.

[Test] Grand Kingdom

Vous allez pouvoir accepter des missions dans différents modes de jeu dont le mode histoire. Celles ci se déroulent sur un plateau de jeu divisé en plusieurs cases. Votre troupe est représentée au même titre que vos ennemis par un pion, chaque déplacement correspondant à un tour de jeu, vous vous déplacez, ils se déplacent, classique. Ce qui l'est moins c'est que vous trouverez sur votre chemin, ou dans quelques détours entre vous et votre objectif de mission, des obstacles contournables ou non à l'aide de points de compétences appelés TP mais également des objets et des coffres fermés ou non et déverouillables à l'aide de ces mêmes TP. Ils sont récupérables au même titre que vos points de vie lors d'une victoire contre un groupe d'ennemis.

[Test] Grand Kingdom

Les combats se déroulent au tour par sur trois plans. Chaque personnage dispose d'une jauge de déplacement et d'une jauge d'action qui vous obligeront à anticiper les mouvements de vos adversaires. Chaque classe dispose de compétences différentes, certains mêmes d'un Gameplay différent. Je pense notamment aux mages et archers qui, lorsqu'il lancent une attaque à distance vous demandent de déclencher l'attaque au bon moment alors qu'un curseur se déplace sous l'adversaire indiquant le lieu précis de l'attaque. Qu'il s'agisse d'attaques frontales ou à distance il vous faudra faire attention à leur portée car si vous avez le malheur de toucher un allié, celui ci prendra également des dégâts.

[Test] Grand Kingdom

La mort de votre équipe ne signifie par forcément l'échec d'une quête, les conditions de défaite étant précisées dès le départ. Si votre équipe se trouve KO, elle perdra au mieux 9 tours sur le plateau de jeu. Attendez vous à rencontrer de nombreux éléments durant les combats avec les compétences des différentes classes de personnages disponibles. Tonneaux, nuages de poison, trousses de secours, il faudra être attentif à la moindre action que vous effectuez ou qu'effectue l'ennemi car les bonus comme les malus qu'ils soient placés par vous ou vos ennemis peuvent être employés par les deux camps.

[Test] Grand Kingdom

Outre la possibilité de créer ou d'acheter armes et armures, sans parler des objets de soutien via la guilde, vous pourrez rejoindre un des quatre clans qui divisent le royaume le temps d'un contrat pour rejoindre la guerre qui fait rage. Vous aurez donc même la possibilité de jouer contre les troupes d'autres joueurs. Si vous n'avez plus le temps de jouer ou souhaitez au contraire le rentabiliser, disposer de plusieurs troupes vous permet de les envoyer au front de façon autonome pour qu'elles reviennent avec trésors, expérience ou encore argent. Une façon plutôt sympa de motiver les gens à mettre leurs troupes à disposition en ligne.

[Test] Grand Kingdom

Grand Kingdom est un RPG tactique très intéressant en raison de ses possibilités de personnalisation des personnages et des équipes. Bien qu'il soit plutôt joli le design des personnages reste assez simple rappelant celui de certains jeux indépendants. On regrettera les textes uniquement en anglais, la répétitivité du Gameplay et les menus pas intuitifs du tout mais on appréciera le challenge, la liberté de personnalisation ainsi que ce plateau de jeu m'ayant grandement rappelé celui de Dragon Ball Z : Budokai 2. Bref un chouette titre qui ravira les amateurs du genre mais qui risque de décourager les autres tant il n'est pas aisé de sortir indemne des différents combats auxquels vous participerez avec des explications si peu claires et en anglais.

 



Commenter cet article