[Test] Wondershot

16 Avril 2016 Publié dans #Tests jeux PS4 , #Tests jeux Steam

[Test] Wondershot

Wondershot est un petit jeu de tir avec vue du dessus dans lequel vous allez incarner un héros qui devra faire son maximum pour éliminer la menace qui plane sur son royaume. Dans le mode aventure vous affronterez des monstres via le mode challenge sous forme de 45 petits défis, vous y trouverez également un mode infini vous demandant de prendre votre courage à deux mains pour combattre des hordes d'ennemis seul ou avec des amis. Le mode bataille est tout autre car vous y affronterez vos amis pour un total maximum de quatre joueurs en local.

[Test] Wondershot

Si dans le mode challenge votre personnage vous est imposé dans les autres modes vous avez le choix entre quatre, chacun disposant de son arme de prédilection et de deux attaques. L'une se déclenche en appuyant simplement sur la touche d'attaque et l'autre en la maintenant davantage avant de la relâcher. En plus de cela des bonus temporaires apparaitront aléatoirement durant les batailles améliorant la vitesse, la protection de celui ou celle qui s'en empare ou lui permettant de ralentir le temps, de lancer des projectiles qui traversent les murs ou de les traverser.

[Test] Wondershot

Voici quelques informations sur les quatre armes du jeu :

  • L'arc permet de lancer une flèche lente mais à tête chercheuse ou de viser pour en tirer une plus rapide.
  • Le lance-pierre dispose de balles rebondissantes, maintenir le bouton d'action les rend de plus en plus petites et rapides.
  • Le boomerang revient automatiquement entre les mains du lanceur lorsque celui ci relâche le bouton, le maintenir permet au boomerang de tournoyer sur place là où il a été envoyé.
  • Le marteau peut servir d'arme de jet mais doit, comme la flèche de l'arc, être récupéré si la cible est manquée. Maintenir la touche d’attaque fait effectuer une charge au lanceur lui permettant de traverser les murs en de faire des dégâts.
[Test] Wondershot

Les défis du mode challenge sont répartis en 3 catégories : bagarre, contre la montre et survie. Ils vous demandent respectivement de tuer un certain nombre d'ennemis, de le faire dans un temps limité et de ne pas vous faire toucher durant un certains temps. Le mode bataille à savourer entre amis propose également plusieurs modes de jeux personnalisables : dernier marmot (le dernier en vie gagne), marmonator (chaque victime rapporte un point) et duel diabolik (arène bien plus petit que la normale). A savoir qu'une seule attaque qui fait mouche et c'en est fini de celui qui l'encaisse.

[Test] Wondershot

Graphiquement le jeu est plutôt mignon avec sa touche cartoonesque et bien que la bande son n'a rien d'extraordinaire j'aime bien les petites voix qui crient "Victory" à la fin d'un défi avec un joli petit accent français. La prise en mains est immédiate avec une touche d'attaque à double usage, un joystick de déplacement, une touche permettant d'effectuer une roulade d'esquive et une autre permettant de maintenir la direction dans laquelle son personnage est tourné. De petit éléments qui influencent le Gameplay sont présents comme des portails de téléportation ou de la boue qui ralentit les personnages pour davantage de rebondissements.

[Test] Wondershot

Wondershot se veut très agréable à jouer à plusieurs et son mode bataille justifie donc à lui seul l'achat du jeu. Malheureusement celui ci n'est jouable qu'en local et on regrettera par conséquent l'absence d'un mode Online, de plus le mode solo n'a que peu d'intérêt et on s'en lasse vite. Néanmoins c'est un jeu que je suis ravi de laisser dans ma console pour de futures soirées entre potes car son système d'une attaque encaissée = une victime me rappelle les nombreuses parties de Bomberman auxquelles j'ai pu participer. Bref un achat à faire si vous avez l'intention de le partager avec des amis IRL autrement son intérêt se veut selon moi trop limité pour son prix.

 



Commenter cet article

Jeremy 26/04/2016 11:22

Bonjour,
Il est rare de tomber sur des jeux de stratégie avec une vue d’en haut. Merci pour cette publication. Ce ludiciel a l’air génial.
Ciao