[Test] Abraca : Imagic Games

10 Avril 2016 Publié dans #Tests jeux Steam

[Test] Abraca : Imagic Games

Abraca : Imagic Games est un Party Game qui se déroule dans les univers de différents contes que nous connaissons tous pour la plupart. Hansel et Gretel, Don Quichotte et la reine des neiges pour ne citer qu'eux seront bien évidemment de la partie en équipe avec un partenaire, chacun faisant office de prince et l'autre de princesse. Avec des phases de plateforme et d'autres de baston pure et dure, je ne m'avance pas trop en affirmant que ce jeu a clairement été influencé par les séries Smash Bros et Mario Party de Nintendo.

[Test] Abraca : Imagic Games

Dans ce jeu principalement orienté multijoueurs on trouve deux modes de jeu qui se jouent exclusivement à plusieurs, de deux à quatre joueurs. Le premier est le plus intéressant selon moi et se nomme sobrement mode "course". Dans celui ci vous allez choisir une équipe d'un prince et d'une princesse, ces dernières étant enfermées dans une boîte magique. Le rôle des princes va être de récupérer la clé permettant d'ouvrir la boîte et par conséquent la voie vers leurs princesses respectives. Pour cela chaque joueur va incarner son prince à tour de rôle.

[Test] Abraca : Imagic Games

Bien évidemment pendant qu'un joueur incarne son prince les autres ne seront pas en reste et prendront la forme de fantômes pouvant posséder différents ennemis présents dans le niveau. Le but du prince va être d'aller le plus loin possible dans un donjon avant de se transformer en grenouille au bout d'un certain temps, les autres tentant désespérément de le ralentir. Vient ensuite au tour du joueur suivant d'incarner son prince et ainsi de suite jusqu'à ce que tout le monde y soit passé. Les princesses prennent ensuite le relai en se battant dans la boîte magique, chacune d'entre elles offrant à son prince un bonus de vie équivalent à son classement.

[Test] Abraca : Imagic Games

Divers bonus aléatoires ou décernés par les princesses entrent en jeu mais grosso-modo vous devrez répéter ce schéma jusqu'à ce qu'un prince termine de traverser le donjon, combatte un Boss et sauve sa princesse. Le second mode multijoueurs s'intitule mode "arène" et comme son nom l'indique il ne s'agit que de baston dans celui ci. Vous incarnez donc une princesse qui va devoir combattre les autres dans différents niveaux selon les règles choisies. Garder la couronne pour marquer des points, mettre KO un maximum de princesses, être la dernière debout, ramasser de l'or ou des pains d'épices, ce n'est pas moins de 5 règles qui vous sont proposées.

[Test] Abraca : Imagic Games

Passons ensuite au seul et unique mode de jeu solo, le mode "Challenge". Dans celui ci vous allez au choix incarner un prince qui devra atteindre rapidement l'arrivée d'un micro donjon, une princesse ou une âme pouvant posséder divers ennemis devant détruire les cibles d'un niveau le plus rapidement possible. En fonction de votre résultat vous gagnerez des étoiles vous donnant accès aux niveaux suivants. Ce mode solo n'a vraiment pas grand intérêt et c'est ce qui me fait regretter qu'il soit le seul disponible pour les joueurs solitaires.

[Test] Abraca : Imagic Games

Graphiquement le jeu est mignon et les univers bien représentés, la musique colle bien à l'ambiance générale. Concernant le Gameplay il est assez classique, chaque personnage peut se déplacer, sauter, faire une roulade, se protéger ou renvoyer les projectiles avec un bon Timing, effectuer une attaque à distance et une autre au corps à corps. Les princesses durant les combats disposent également d'une chope pour projeter l'ennemi au loin, les faire tomber des plateformes leur faisant perdre directement une vie.

[Test] Abraca : Imagic Games

Abraca : Imagic Games est un petit jeu qui révèle son vrai potentiel uniquement lorsque vous jouez au moins à 3 joueurs. Seul il n'a que peu d'intérêt ce qui est réellement dommage car des IA de différentes difficultés pour les modes multijoueurs ou la possibilité de jouer en ligne l'aurait rendu presque indispensable pour les amateurs du genre. Au lieu de cela il s'agit d'un divertissement agréable que je ne peux recommander même vivement qu'à ceux qui sont sûr d'inviter du monde à la maison pour en profiter. Ce en raison des 15€ demandés car je le trouve cher payé pour jouer seul à un jeu qui ressemblerait à un Smash Bros composé uniquement d'un mode course et destruction des cibles.

 



Commenter cet article