[Test] Tachyon Project

19 Janvier 2016 Publié dans #Tests jeux PS4

[Test] Tachyon Project

Tachyon Project raconte l'histoire de deux hackers qui, après avoir fait ce qu'il savent faire de mieux, furent retrouvés et emprisonnés. Cependant juste avant leur capture ils eurent le temps de rendre leur liberté à leur programme de hacking qui s'évada par Internet. Quelques temps après, cette intelligence artificielle imbattable en ce qui concerne le déverrouillage de portails de sécurité virtuels décida de partir à la recherche de ses "parents". Sa quête débuta alors qu'elle essayait de pirater l'accès au réseau de la prison dans laquelle ses "parents" étaient enfermés, et c'est là que vous entrez en scène.

[Test] Tachyon Project

Vous incarnez donc cette IA qui a une allure de vaisseau spatial dans une arène fermée et dans laquelle apparaissent de nombreux ennemis. Le mode histoire vous propose de combattre plusieurs vagues d'ennemis dans chacun des 10 niveaux dont il est composé. Chaque niveau est divisé en plusieurs vagues durant lesquelles vous aurez des objectifs différents mais similaires. Je m'explique, vous devrez parfois survivre un certain temps, parfois tuer un certain type d'ennemi et d'autres fois simplement tuer un certain nombre d'ennemis, le tout revenant à la même chose, survivre et détruire.

[Test] Tachyon Project

Une fois ce mode de jeu principal qui m'a tout de même demandé un peu plus de deux heures pour le terminer, vous avez accès à un mode New Game +. Dans celui ci vous conservez tout ce que vous avez débloqué dans le mode histoire et devrez recommencer dans une difficulté accrue. Ce que vous avez débloqué concerne directement votre vaisseau car il s'agit de nouvelles armes de base, secondaires et de nouvelles améliorations. Au total vous aurez le choix entre 6 armes principales, 9 armes secondaires et 7 améliorations différentes.

[Test] Tachyon Project

Votre vaisseau peut être équipé d'une arme principale, de deux armes secondaires qui se rechargent en tuant des ennemis et avec le temps et de deux améliorations comme par exemple la cadence de tir ou leur puissance. Cela vous permet de personnaliser votre style de jeu et de palier à l'absence de Power Up directement dans les niveaux. Lorsque vous exterminez un ennemi il laissera dernière lui quelques pixels verts que vous pourrez ramasser afin de prolonger le temps qu'il vous reste car il vous est compté durant chaque vague d'ennemis. De plus si vous avez le malheur de vous faire toucher celui ci diminuera et lorsque vous n'en aurez plus vous n'aurez plus qu'à recommencer.

[Test] Tachyon Project

Une fois que vous aurez fait le tour du mode histoire, il vous est proposé différents petits défis ou plutôt modes de jeu. Ces derniers sont au nombre de dix dont trois jouables en multijoueurs. Outre les modes Endless, Limited Time, One hit et Secondary Weapons qui parlent d'eux même on retrouve des modes originaux comme entre autres Claustrophobia qui réduit votre espace de jeu au fur et à mesure que le temps passe si vous ne tuez pas d'ennemis ou encore Extreme Stealth qui ralentit le temps lorsque vous ne tirez pas et l'accélère lorsque vous le faites.

[Test] Tachyon Project

Graphiquement le jeu est futuriste et plutôt sympa tout comme la bande son certes redondante mais dans le ton avec de la techno plus ou moins rapide selon les moments. Côté Gameplay c'est très simple, deux gâchettes, une pour chaque arme secondaire et les déplacements ainsi que les tirs avec l'arme principale s'effectuent avec les Joysticks. La durée de vie pour le premier mode histoire est comme dit plus haut d'un peu plus de deux heures mais si vous êtes fans de Scoring les autres modes vous divertiront bien plus longtemps.

[Test] Tachyon Project

Tachyon Project est donc un petit Shoot'em Up se déroulant dans une arène fermée très sympathique. Ce que je regrette le plus c'est le manque de Powers Up et/ou d'un petit côté RPG mais je chipote car le seul soucis que j'ai pu rencontrer concerne quelques ralentissements apparus suite à la destruction de très nombreux ennemis à la fois. Certains Boss m'ont bien fait rager, par contre le tout dernier est malheureusement d'une difficulté enfantine. J'ai été agréablement surpris car je n'ai eu aucun soucis de visibilité excepté en mode multijoueurs et j'ai toujours réussi à me situer malgré le grand nombre d'ennemis à l'écran et l'action omniprésente. Proposé pour une dizaine d'euros je le trouve plutôt complet car on y trouve plus d'une trentaine de types d'ennemis différents avec des attaques et des patterns qui leur sont propres et je pense par conséquent qu'il ravira les amateurs du genre.

 



Commenter cet article