[Test] Dreamals

28 Novembre 2015 Publié dans #Tests jeux PS4

[Test] Dreamals

Dreamals est un petit Puzzle Game dans lequel vous incarnez une chèvre, un perroquet et un raton laveur qui ne cessaient de se disputer. Après une longue et fatigante journée de chamailleries, pendant qu'il dormaient, un portail donnant sur le monde des rêves s'ouvrit devant eux. De ce dernier apparut un esprit des rêves chargeant les trois petits animaux de retrouver toutes les "clés des rêves" en échange desquelles ils les renverra dans leur monde. Nos trois petits amis décidèrent donc de coopérer dans ce monde des rêves pour pouvoir retrouver un jour leur propre monde dans lequel ils pourraient à nouveau se disputer tranquillement.

[Test] Dreamals

Vous devrez donc prendre le contrôle de ces trois petites créatures toutes mignonnes simplement à l'aide du joystick et du bouton X de votre manette. Chacun de ces petits héros ne peux effectuer qu'une seule action. En effet la chèvre ne peut se déplacer que vers la droite, le raton laveur uniquement vers la gauche et le perroquet ne peut que sauter sur place. Dans chaque niveau vous devrez atteindre la clé des rêves qui s'y trouve pour qu'elle ouvre un portail quelque part dans le niveau, celui ci étant terminé une fois le portail traversé.

[Test] Dreamals

Avec des aptitudes aussi restreintes nos héros ne peuvent pas réaliser grand chose et c'est pour cela que lorsque deux d'entre eux se croisent ils fusionnent pour donner naissance à une créature hybride disposant des capacités de tous les animaux dont elle est composée. La fusion des trois est bien évidemment possible et même conseillée pour résoudre les différents puzzles à base d’interrupteurs, de téléporteurs, de plateformes volantes, d'ennemis, de fossés et j'en passe. Réfléchissez tout de même avant de fusionner des animaux car parfois deux êtres même inférieurs valent mieux qu'un.

[Test] Dreamals

Dans certains niveaux il se peut que plusieurs exemplaires d'un même animal soit présent. Chaque fois que vous bougez l'un d'entre eux, son ou ses alter égos font exactement la même chose, d'où l'intérêt de prendre conscience du terrain. Bloquer un animal et pas son jumeau à l'aide de l'infrastructure du niveau peut parfois vous sauver la mise. Graphiquement le jeu est tout mignon tout comme la musique certes répétitive mais finalement plutôt agréable. Comptez environ 3 heures pour venir à bout des 80 niveaux du jeu (sauf si vous êtes aussi peu doués que moi) et trouver les 16 étoiles faisant office d'objectif secondaire tous les cinq niveaux.

[Test] Dreamals

Dreamals est un petit casse tête agréable bien que pas si facile qu'on pourrait le croire, je suis d’ailleurs bloqué depuis quelques temps sur le même niveau. Plutôt mignon et accessible à tous en terme de prise en mains je le recommande facilement pour les 5€ qu'il coûte. Je regrette cependant qu'il ne dispose d'aucune rejouabilité, qu'il n'y ai aucun moyen de sauter un niveau pour y revenir plus tard et qu'aucun objectif de Scoring (sur le temps ou d'éventuels points) ou de mode multijoueurs ne soit disponbible. Néanmoins nous sommes en présence du Puzzle-Game dans son plus simple appareil mais il n'en est pas moins intéréssant et n'est pas sans rappeler un certain Toki Tori premier du nom.

 



Commenter cet article