[Test] Assassin's Creed Syndicate

16 Novembre 2015 Publié dans #Tests jeux PS4

[Test] Assassin's Creed Syndicate

Dans le nouvel opus de cette saga presque mythique qui a eu ses hauts et ses bas intitulé Assassin's Creed Syndicate, ce n'est pas un mais bien deux assassins que vous allez contrôler au travers de l'Animus. C'est dans une Angleterre en pleine révolution industrielle que vous incarnez Jacob et Evie Frye, des jumeaux formés par leur père récemment décédé à l'utilisation des compétences propres aux assassins. Le duo fonctionne plutôt bien même s'ils disposent chacun d'une personnalité bien distincte, Jacob est un peu le fils rebelle tandis qu'Evie respecte davantage les méthodes et l'enseignement de leur père.

[Test] Assassin's Creed Syndicate

Londres est, bien évidemment, aux mains des templiers qu'il vous faudra combattre sur tous les fronts. Au fur et à mesure des différentes séquences du jeu vous incarnerez tour à tour les membres de cette fratrie assassine car ils ne disposent en effet pas vraiment des mêmes méthodes et donc leurs quêtes ne sont pas toutes similaires. Néanmoins on retrouve comme souvent dans la série une ville gigantesque avec son lot d'objets à récupérer mais également de missions secondaires, chacune permettant de libérer une partie d'un quartier de Londres. Tout cela en sachant qu'il est possible de réaliser l'intégralité du jeu avec l'assassin de votre choix, excepté les missions principales dédiées à l'un d'entre eux.

[Test] Assassin's Creed Syndicate

En effet chaque quartier de la ville est divisé en plusieurs parties libérables du joug des templiers par l’accomplissement d'une mission. Vous aurez l'occasion de libérer des enfants de l'esclavagisme dans des usines, de faire taire une cible précise dans un repère de malfrats ou même de devoir tous les réduire à néant mais également d'enlever certaines personnalités pour les remettre à la justice qui se chargera de les faire parler. Tout cela vous permettra d'accéder à une bagarre de bandes se concluant, si vous sortez victorieux de cette épreuve, par le ralliement des forces ennemies au sein de votre propre bande, les Rooks.

[Test] Assassin's Creed Syndicate

Vous aurez l'occasion de récolter des patrons au fil des missions qui vous permettront en échange d'argent et de matériaux de créer de nouvelles armes, armures mais également d'améliorer les accessoires de nos deux héros. Il est également possible d'échanger tout cela contre une augmentation de l'influence et des compétences de votre bande. Cela vous permettra par exemple de rendre vos ennemis moins forts, vos alliés plus forts, de pouvoir acheter moins chers des objets de contrebande, de voir davantage un certain type de calèches dans les rue de Londres et j'en passe. Car oui, si dans cet opus vous ne contrôlez pas de bateau, vous aurez droit à quelques tours en calèche.

[Test] Assassin's Creed Syndicate

J'ai eu peur au début qu'Ubisoft ne reproduise la même erreur avec les calèches que ce ne fût le cas avec les bateaux dans Black Flag, qui proposaient un Gameplay qui m'avait empêché de terminer complètement le jeu tellement je n'arrivais pas à m'en sortir en plein combat naval. Ici on est plus dans du GTA, il est possible de réquisitionner des calèches pour vous déplacer plus rapidement dans les rue de Londres. Si cela est plutôt agréable, certaines missions vous demanderont de bien maitriser ce moyen de transport assez particulier surtout que, et je vous le rappelle, les anglais ont une fâcheuse tendance à rouler à gauche...

[Test] Assassin's Creed Syndicate

Autre nouveauté, le grappin qui permet de monter très rapidement tout en haut d'un bâtiment. Il manque certtes un peu de précision et fait perdre un peu de charme au fait d'escalader d'immenses bâtiments mais je trouve qu'il rend le jeu plus dynamique et aide bien lorsqu'il faut échapper à un groupe d'ennemis ou de policiers qui en veulent à votre vie. Et oui j'en reparle mais comme dans un certain Grand Theft Auto, la police nous attend au détour de chaque coin de rue à l'affût du moindre crime que l'on pourrait commettre. Déconcertant au départ cela permet d'exiger au joueur de réellement jouer à l'assassin discret et furtif comme ce fût le cas au début de la série et plus seulement au terroriste qui tue tout le monde en plein jour en pleine rue, bien que cela reste possible.

[Test] Assassin's Creed Syndicate

Graphiquement le jeu n'est pas au summum de ce dont la console est capable mais son ambiance et sa réalisation artistique en font tout de même un petit chef d'oeuvre contemplatif. La bande son est toujours aussi agréable bien qu'elle ne restera pas forcément dans les annales. Les temps de chargement du jeu sont très longs surtout après une mort. Alors certes le jeu affiche quelques bugs, chose sur laquelle il a été très taclé à sa sortie mais je vous rassure, même en Day One voire avant je n'ai eu droit qu'à des bugs mineurs comme un personnage invisible lors d'une cinématique, une arme à feu qui vole après la mort de son propriétaire ou encore une petite expédition sous les textures du sol, rien qui ne m'a empêché de savourer ce jeu comme il se doit.

[Test] Assassin's Creed Syndicate

Finalement ce Assassin's Creed Syndicate m'a beaucoup plu pour plusieurs raisons, la première et la plus évidente étant la présence d'une assassin avec le même Gameplay qu'un homme, pas comme dans Libération ou Chronicles. La seconde chose c'est la disparition des bateaux pour laisser place à des calèches plus maniables même si capricieuses. La dernière ce sont les arbres de talents distincts pour les deux héros vous permettant d'améliorer différemment l'un et l'autre pour parer à presque toutes les situations. Alors certes je ne suis pas fan du fait de devoir enlever des ennemis, que l'on n'en sache pas plus sur l'histoire de Jacob et Evy et je regrette également l'absence d'un mode online car je les trouvais sympathiques dans les précédents opus. Néanmoins le charisme et l'humour que dégage ce duo improbable d'assassins m'a presque fait oublier les erreurs du passé de cette licence.

 



Commenter cet article

Melkiok 25/11/2015 23:33

Bon petit Test
Tu as raison de souligner les temps de chargement infernaux du jeu...
Par contre la présence de la marée chaussée m'a profondément pomper l'air :(