Interstellar Rift, premiers pas dans l'immensité spatiale

23 Juillet 2015 Publié dans #Divers

Cela semblera peut-être prématuré de rédiger un article sur un titre en version bêta, pourtant, Interstellar Rift affiche déjà un potentiel incroyable.

Interstellar Rift, premiers pas dans l'immensité spatiale

Je vais faire un comparatif osé, mais Interstellar Rift me fait penser à Minecraft à ses débuts. C'est à dire qu'on a trois possibilités, joueur seul, jouer en multijoueur sur un serveur hébergé par un autre joueur ou héberger son propre serveur. Vous débutez simplement à bord d'un vaisseau spatial, immobile et vide (la grosse flipette !). Vous devrez le faire fonctionner, gérer les ressources, le faire évoluer (ou simplement changer de vaisseau par exemple)...

Jusque là, vous allez me dire quel est l'intérêt ? Disons le clairement en terme de scénario, cela reste léger mais c'est pour cela que je faisais référence à Minecraft. Le scénario est finalement ce que l'on en fait... Objectivement dans ce jeu vous pouvez tout faire, sachant tout de même que l'intérêt reste le jeu en ligne avec d'autres joueurs...

Interstellar Rift, premiers pas dans l'immensité spatiale

Mais la comparaison avec Minecraft ne va pas s'arrêter au simple concept de Sandbox/Open World. En effet, le jeu intègre des fonctions de construction. On retrouvera ces fonctions à la fois par le biais de l'éditeur accessible depuis l'écran titre du jeu mais aussi accessible depuis le jeu grâce aux consoles dédiées.

Vous l'avez compris c'est un jeu futuriste et qui dit futuriste dit également ordinateurs et technologie... Votre vaisseau (de début) se compose d'un certain nombre d'éléments, fournissant les ressources de base, l'énergie, l'air, la téléportation, (d'un point à un autre du vaisseau mais aussi inter-vaisseaux)... Et ainsi vous devrez apprendre à gérer l'intégralité de ces éléments.

Interstellar Rift, premiers pas dans l'immensité spatiale

En plus de cela, vous aurez accès aux éléments cosmétiques, les habillages des couloirs, le mobilier, un Jukebox, des écrans... Étant entendu que la majorité des objets sont cliquables et associés à une fonction particulière. Le siège de pilote n'est pas là pour faire beau, il permet effectivement de piloter le vaisseau... Enfin pour peu que vous disposiez d'assez d’énergie pour activer les moteurs et que vous avez également assez d'oxygène dans le cockpit pour survivre ! Si je dis cela ce n'est pas innocent c'est que lorsque vous débutez, la première chose qui vous vient à l'esprit c'est de réaliser votre propre propre vaisseau... avec plusieurs ponts, des grandes salles, des moteurs partout, des baies vitrées... et surtout avec tous les équipements disponibles dans l'éditeur... Une fois le vaisseau fait, vous pouvez le rejoindre dans votre partie et vous y téléporter. Cependant, la première chose à éviter c'est de sous estimer sa consommation énergétique... Car vous risquez de vous retrouver dans l'impossibilité de lancer les machines ou encore de réactiver le téléporteur pour rentrer...

Interstellar Rift, premiers pas dans l'immensité spatiale

C'est d'autant plus ironique lorsque vous avez complètement oublié d'ajouter un système d'aération... Et là, vous mourrez bêtement...

Il en ressort qu'il faut rester modeste dans ses réalisations, piloter un super destroyer comme celui de l'empereur dans Star Wars c'est possible mais ce ne sera que le fruit d'une longue évolution et une importante capitalisation de ressources. En effet, tout au long de votre voyage, vous devrez collecter les ressources nécessaires à votre survie, les entreposer et les utiliser lorsque vous le pourrez. Le "synthétiseur" ou plus précisément l'appareil qui vous sert à construire les choses affiche les ressources exigées pour chaque élément et c'est souvent très frustrant de devoir attendre pour poursuivre l'évolution de son vaisseau mais c'est un peu le concept du jeu.

Interstellar Rift, premiers pas dans l'immensité spatiale

Bien que plaisant et jouable en solo, le jeu prend toute son ampleur en multijoueur. A l'heure actuelle il n'y a qu'une poignée de serveur et les joueurs sont essentiellement anglophones. Cependant, c'est un vrai plaisir d'évoluer dans cette communauté qui n'a qu'un seul but, faire évoluer ses structures.

Dans la mesure où presque tout est permis, j'ai pu voir une station spatiale exceptionnelle et j'ai visité quantité de vaisseaux tous aussi réussi les uns que les autres... J'ai hâte de voir la prochaine mise à jour pour découvrir un peu plus de ce formidable projet.

Interstellar Rift, premiers pas dans l'immensité spatiale

Avec un potentiel digne de Minecraft, Interstellar Rift offre un jeu qui tient la route graphiquement et techniquement. A vrai dire s'il y avait un scénario on pourrait penser que nous sommes en version 1. Or ce n'est pas le cas. Le titre n'en est qu'à ces balbutiements et laisse présager de ce qui va arriver prochainement. Disponible en accès anticipé sur Steam à moins de 15 € Interstellar Rift est à mon avis un bon investissement.

Je regrette cependant un nombre de réglages trop faible en ce qui concerne la partie graphique. En effet, j'ai du passer en 720p dès le début tellement le jeu fait peiner la carte graphique. M'est avis qu'il sera nécessaire pour les développeurs de faire des ajustements à ce niveau là.

Interstellar Rift, premiers pas dans l'immensité spatiale

Ceci étant, Interstellar Rift est magnifique, la modélisation des objets reste sobre certes mais très bien faite. J'espère qu'à terme différents designs seront proposés afin de donner un coté plus "Alien" à nos réalisations. Cependant, l'éditeur embarque déjà beaucoup de choix permettant de personnaliser l’agencement et des objets mais aussi leur couleurs parmi des palettes prédéfinies. En outre l'éditeur permet également d'affiner l'esthétique du vaisseau avec des angles particulier, des demi cubes... Des éléments techniques (Sensors, moteurs, skydomes...) peuvent être ajouté pour donner un petit coté réaliste.

Bref vous l'aurez compris, je suis conquise par ce titre qui ravira tous les fans de jeux de construction/survival/openworld/sandbox !

Article rédigé par Mlle_Krikri

 



Commenter cet article