Digital & Game Show, une belle première édition

9 Juin 2015 Publié dans #Divers

Comme je vous l'ai déjà dit sur le blog et si vous m'y suivez, sur Twitter, j'étais ce week-end au Digital & Game Show. Il s'agissait de la première édition de ce salon dédié aux jeux vidéo principalement mais également à d'autres japonaiseries, aux objets connectés ainsi qu'à divers projets. Si j'ai pu m'y rendre les deux jours en sa compagnie c'est grâce à Abyssahx, un compatriote et ami blogueur qui vient également d'Alsace qui m'a très gentiment hébergé le temps d'un week-end... et quel week-end.

Digital & Game Show, une belle première édition

Nous sommes arrivés le samedi matin aux environs de 10h, l'heure d'ouverture du salon et avons tout de suite été impressionnés par le nombre de personnes dans la file d'attente. Une fois entrés dans le salon nous nous sommes littéralement jetés sur les bornes Playstation 4 afin de mettre la main sur la démo du prochain Tearaway qui devrait sortir cette année. Le jeu est graphiquement très beau et le rendu est à la hauteur de celui de son prédécesseur sur Vita. Le jeu utilise le gyroscope de la manette ainsi que son pavé tactique plutôt intelligemment mais il n'est pas évident de comprendre les manipulations à effectuer au premier abord.

Digital & Game Show, une belle première édition

Juste à côté se trouvaient des bornes pour Journey, God of War III Remastered mais également le Reboot de la licence Fat Princess. Si les deux premiers sont sublimes mais n'ajoutent pas grand chose aux jeux d'origine, Fat Princess par contre est un coup de coeur pour Abyssahx et moi, nous avons même fait la démo deux fois en coopération. Il s'agit d'un Hack'n Slash mignon mettant bien évidemment en scène princesses, gâteaux et abus de sucreries.

Digital & Game Show, une belle première édition

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le stand de la Ludus Académie qui fût notre stand coup de cœur du salon pour son accueil chaleureux, son Pong géant sur écran à Leds et surtout sa borne d'arcade pour deux joueurs d'un de leurs jeux intitulé Upper Cube. Il s'agit d'un jeu de combat dans lequel on incarne des formes géométrique, le but étant bien évidemment de mettre KO le joueur adverse. Si le design est très original les coups ne sont pas en reste avec des attaques complètement barrées, je retiens bien évidemment l'attaque spéciale du chat de l'enfer qui jette du sang sur l'adversaire.

Digital & Game Show, une belle première édition

Les nombreuses bornes disponibles nous on permis de nous mesurer l'un à l'autre sur quelques jeu comme Smash Bros, Mario Kart, Mortal Kombat ou encore Teeworlds, un jeu indépendant plus que sympathique. Nous avons également pu tester Splatoon mais pas en multijoueurs car sur la Wii U n'étaient branchés que Gamepad, manettes Wii et Nunchucks incompatibles avec ce jeu, dommage. D'ailleurs à propos des bornes il n'était pas rare de voir des gens jouer à Fifa (ou même à NHL) sur les stands de Bandai Namco ou Warner Bros. Et oui il était possible de changer les jeux des consoles, chose impossible uniquement sur le stand Sony qui a bien évidemment pensé à bloquer cela. Petit coup de gueule par contre contre les gérants des stands de bornes que ça ne choquait pas de voir des enfants d'une dizaine d'années jouer à Mortal Kombat X...

Digital & Game Show, une belle première édition

Nous avons pu observer des imprimantes 3D effectuer un travail remarquable sur divers modèles tels qu'un buste de Batman ou encore des Pokémon. De plus nous avons pu essayer sur le stand des magasins PEARL un stylo permettant de réaliser des "dessins" en 3D. Bien évidemment et étant peu doués c'est avec une maison et un tipi bancals en 3D en poche qu'Abyssahx et moi sommes repartis. Un concours de Cosplay étant organisé nous avons eu l'occasion de croiser de très beaux modèles comme un Cosplay de Lara Croft, d'une Slayer issue de l'univers de Toukiden, de Stormtroopers et autres vilains munis de sabres lasers.

Digital & Game Show, une belle première éditionDigital & Game Show, une belle première édition

Un coin était réservé aux projets Ulule dont INSIDE3 qui m'a rendu complètement maboule comme vous avez pu le voir dans mon article qui leur est consacré. J'ai été impressionné (et un peu dégouté) de voir la rapidité de résolution des énigmes par leur créateur, chapeau. Des jeux rétro mais aussi indépendants étaient jouables en plus de Teeworlds dont Reign of Bullets, un shoot'em Up dont je vous proposerai surement de gagner quelques exemplaires à sa sortie. De nombreux stands de nourriture chinoise mais également de figurines et autres Goodies étaient présent, nous avons d'ailleurs craqué tous les deux pour une très jolie figurine officielle de Sackboy bradée pour une dizaine d'euros.

Digital & Game Show, une belle première édition

Des tournois étaient organisés pour de jolis lots, nous n'avons participé qu'au tournoi de Pong géant de la Ludus Académie mais n'avons remporté que le lot de consolation, un gobelet réutilisable au logo de l'école plutôt joli. Quelques rencontres sympathiques durant ce tournoi comme durant le reste du salon avec notamment un jeune Youtubeur du nom de Atiru qui n'assume, comme vous pouvez le voir sur la photo ci dessous, qu'à moitié le fait d'avoir écrit "jeux vidéo" avec un "S" sur sa pancarte. J'ai "Streetpassé" de nombreuses personnes mais celui m'ayant le plus marqué est celui dont le message de salut était "Saucisse !" qui, si je ne m'abuse, ne se trouvait pas bien loin du stand réservé au dernier Monster Hunter sur 3DS.

Digital & Game Show, une belle première éditionDigital & Game Show, une belle première édition

Il était possible de rencontrer des Youtubeurs célèbres ainsi que quelques présentateurs de Game One avec entre autre Julien Tellouck et Norman Chatrier finalement très abordables à se promener dans le salon entre deux présentations. Si la chaleur n'a pas eu raison de nous, le manque d'endroits pour s'asseoir et de tables pour manger s'est fait sentir mais pour une première édition on ne peut bien évidemment pas penser à tout.

Digital & Game Show, une belle première édition

Hormis quelques petits détails que vous trouverez dans le pâté ci-dessus, le son de la scène par moments beaucoup trop fort et des personnes sur de rares stands qui ne se sentaient pas forcément concernées par le(s) projet(s) qu'ils présentaient, le salon a été vraiment très agréable à parcourir qui plus est pour une première édition. Pour la première fois de ma vie je vais paraphraser Julien Tellouck qui a dit et j'en suis témoin "si l'année prochaine le salon est de retour, j'en serai", et je crois que tout est dit et que nous avons là une belle conclusion à un tout aussi beau week-end. Merci encore à Abyssahx pour l'hébergement, l’initiation au golf (ce qui est une autre histoire) et tout le reste.

Vous pouvez retrouver plus de photos de l'évènement sur le site de l'AFJV.

 



Commenter cet article

Melkiok 20/06/2015 01:10

Merci pour ce beau debrief :)