[Test] Ys : Memories of Celceta

8 Avril 2014 Publié dans #Tests jeux PS Vita

[Test] Ys : Memories of Celceta

Alors que vous commencez à peine le jeu vous voyez un jeune homme du nom de Adol arriver dans un village, éreinté et amnésique. Suite à une chute qui lui valu l'aide de quelques villageois pour le transporter jusqu'à l'auberge, il y rencontra le lendemain quelqu'un semblant être un de ses anciens camarades. Ce dernier lui remémora quelques souvenirs. Il lui raconta surtout que notre héros aux cheveux rouges est parti pour un long périple dans une forêt d'où personne n'est jamais revenu, ils en déduirent donc que c'est quelque chose lié à cet endroit qui a fait perdre la mémoire à Adol.

[Test] Ys : Memories of Celceta

Après avoir aidé des mineurs coincés dans une mine par d'effroyables monstres, nos deux compère furent chargés d'une mission, celle de cartographier toute la forêt de laquelle est revenu Adol non sans séquelles. Il acceptèrent rapidement pour la récompense promise mais également car retourner dans la forêt est le meilleur moyen pour Adol de retrouver la mémoire, ce qu'il pourra faire en récoltant certaines sphères de souvenirs disséminées un peu partout. C'est donc à partir d'ici que le périple commence.

[Test] Ys : Memories of Celceta

Ce jeu est un action/rpg dans lequel vous combattez les monstres directement sur la carte sans passer par un écran de combat. Les commandes sont simples et intuitives, on a un bouton d'attaque, un pour se protéger, un pour esquiver et un pour changer de personnage. Maintenir une gâchette permet de lancer des capacités spéciales propres à chaque personnage grâce aux autres boutons. Le comportement des alliés pourra être influencé grâce au pavé tactile arrière de la Vita, l'utilisation des objets se fait par contre par le menu du jeu, ce qui est un peu dommage.

[Test] Ys : Memories of Celceta

Les combats sont très dynamiques et vous demanderont technique et réactivité. En effet bloquer ou esquiver une attaque et effectuer quelques autres actions au bon moment vous permettra d'obtenir certains bonus lors des combats. Chaque ennemi est résistant à un certain type d'attaques et faible face à un autre. Chaque personnage que vous contrôlez dispose d'un type d'attaque différents d'où l'intérêt de switcher entre les différents personnages, ce qui est instantané et rend les combats d'autant plus intéressants et mouvementés.

[Test] Ys : Memories of Celceta

Chacun des 6 personnages disponibles dispose également de compétences propres en dehors des combats. Vous aurez donc besoin d'un personnage particulier pour déverrouiller un coffre ou accéder à certains endroits. La personnalisation des armes et armures et très poussée grâce à un système de synthétisation de ces dernières. Vous pourrez en effet augmenter leurs caractéristiques, vous protéger d'altérations d'état diverses ou en infliger. De nombreuses petites quêtes secondaires seront également disponibles dans chaque village via un tableau de requêtes des villageois présent dans chaque auberge.

[Test] Ys : Memories of Celceta

Ces petites quêtes qui augmentent la durée de vie du jeu tout de même déjà d'environ 25 heures sont assez classiques dans leur ensemble. On y retrouve de la récolte d'objets ou des monstres particuliers à tuer. Graphiquement le jeu est très beau pour un remake d'un jeu PS2 lui même remake d'un jeu Famicom. Les musiques sont également très entrainantes et rythmées tout comme le jeu en lui même et notamment les combats. Le jeu n'est malheureusement qu'en anglais tout comme les voix mais ne requiert pas un très haut niveau pour être compris dans les grandes lignes.

[Test] Ys : Memories of Celceta

Pour faire court j'ai vraiment aimé ce jeu qui s'avère être un excellent action/rpg à l'ancienne. Un peu trop facile dans les premiers niveaux de difficulté il saura vous tenir en haleine dans les suivants. On regrettera certes le manque de traduction en français et les voix japonaises mais on appréciera grandement le dynamisme des combats et de la narration qui ne vous laissent pas une seconde de répit. De plus les fans d'exploration seront conquis avec une carte immense à découvrir pour une belle récompense, un peu à la manière de Star Ocean : Till the End of Time. Bref une belle découverte que je conseille à tous les fans du genre qui comprennent un minimum l'anglais.

 



Commenter cet article

Captain Toad 07/07/2014 22:56

En somme un petit beau RPG en anglais à faire, tout comme Final Fantasy Tactics Lion's War en anglais mais d'un niveau shakespeare. Je me demande pourquoi il ne voulait pas le traduire en français.