[Test] Nidhogg

11 Avril 2014 Publié dans #Tests jeux Steam

[Test] Nidhogg

L'escrime est un sport peu représenté dans les jeux vidéo et pourtant celui ci bien que minimaliste remplit très bien son office. En effet votre objectif dans ce jeu est de combattre un adversaire de la même trempe que vous et d'atteindre le côté de l'arène qu'il protège. Pour que le Scrolling soit activé il vous faudra terrasser votre adversaire et vous pourrez ainsi tenter d'avancer vers votre but. Cependant votre adversaire réapparaitra devant vous pour vous barrer la route au bout de quelques instants afin que votre victoire ne soit pas aussi facile que vous le pensiez.

[Test] Nidhogg

S'il s'avère que votre adversaire vous tue, le Scrolling sera inversé et c'est lui qui pourra courir vers son objectif. Néanmoins si vous êtes tous les deux morts au même moment, le Scrolling se bloque et comme en début de partie le premier à tuer l'autre pourra avancer. La partie se termine bien évidemment lorsque l'un des joueurs arrive à rejoindre l'extrémité du niveau protégée par son opposant et qu'il se fait dévorer par Nidhogg. Et oui le but de ce jeu est bien de se faire dévorer par un monstre mythologique avant son rival.

[Test] Nidhogg

Afin d'exterminer votre adversaire il vous faudra simplement lui porter un coup d'épée direct ou lui arracher quelques organes une fois ce dernier au sol. Vous disposez de 3 postures à l'épée, une haute qui vous permettra d'atteindre votre adversaire s'il vous saute dessus en tentant un coup de pied sauté, une moyenne qui est celle par défaut et donc la plus facile à effectuer et à contrer, une basse qui vous permettra d'atteindre votre adversaire s'il tente de vous attaquer au sol à l'aide d'une roulade et d'un coup de pied bien placé.

[Test] Nidhogg

Il vous est possible de désarmer votre adversaire en changeant de posture alors que vous êtes menacé par son épée. Cela ne l'empêchera pas de se battre à mains nues et si vous êtes mis par terre il ne fera tout de même qu'une bouchée de vous. Si vous êtes trop loin pour rattraper votre opposant vous pouvez tenter de lui lancer votre arme. Cela vous désarmera le temps de ramasser une nouvelle épée mais peut vous permettre de reprendre le dessus sur le combat.

[Test] Nidhogg

Graphiquement le jeu est minimaliste mais clair et agréable grâce à un Gameplay au poil, de plus les musiques sont plutôt sympathiques. Le mode solo sera vite bouclé car il consiste à battre 16 ennemis le plus rapidement possible. Cependant le jeu est tout bonnement excellent à plusieurs et vraiment amusant, du moins en local, le mode en ligne n'étant pas très stable pour le moment. Il n'est jamais facile d'estimer la durée de vie d'un jeu multijoueurs mais vous en aurez pour au moins quelques heures de fun à deux en versus ou plus via le mode tournoi.

[Test] Nidhogg

Au final ce jeu est une excellente surprise. Avec un level design très épuré et un Gameplay qui l'est tout autant je ne m'attendais pas à accrocher à ce point à ce jeu. Pourtant même si je l'ai terminé en solo en moins de 25 minutes le mode multijoueurs vous tiendra en haleine un bon bout de temps. Il est dommage cependant que le Online ait quelques soucis et que seuls 4 niveaux différents soient disponibles pour un jeu tout de même coûtant 13€. En résumé il s'agit d'un must-have en matière de petit jeu multijoueurs sur PC même si j'estime que pour son faible contenu il devrait couter au moins deux fois moins cher.

 



Commenter cet article