[Test] King Oddball

27 Février 2014 Publié dans #Tests jeux PS Vita

[Test] King Oddball

Le roi Oddball que vous allez incarner est en fait le méchant de l'histoire, il a tout simplement décidé de détruire le monde. Pour cela, à l'aide de sa langue, il va pouvoir lancer 3 pierres par niveau. Tanks, hélicoptères et soldats de l'armée seront vos cibles favorites sans parler des murs destructibles et des explosifs vous facilitant aisément la tâche. Quelques petites subtilités feront de même afin de récupérer de nouvelles pierres à lancer et de continuer à jouer les destructeurs.

[Test] King Oddball

En effet si vous détruisez 3 ennemis en un seul coup, vous pourrez récupérer une pierre supplémentaire, de même si vous arrivez suite à un chanceux rebond à toucher le roi Oddball avec un projectile ou un ennemi. Du haut de ses 130 niveaux disponibles le jeu n’est pas bien difficile une fois qu'on aura prit le coup de main et que l'inertie ainsi que la physique du jeu seront maitrisées. La langue pendante du roi Oddball joue les balancier sans fléchir tout du long ne demandant donc pas au joueur de se remettre en question une fois que ce système n'aura plus de secret pour lui.

[Test] King Oddball

Pourtant, malgré un Gameplay qui ne varie pas, de nombreux petits bonus et autres surprises sont au rendez-vous. On notera la présence de deux modes de jeu bonus majeurs, le Boom Challenge et le Hall of Diamonds. Dans le premier les pierres sont remplacées par des bombes qui explosent au bout d'un moment et grossièrement dans le second vous disposez d'une pierre en moins par niveau. Qui sait si une récompense sera offerte à ceux ayant terminé les niveaux de ces modes de jeu.

[Test] King Oddball

On pourrait reprocher à ce titre des similitudes avec le très connu Angry Birds, cependant la gravité et la physique du jeu ne sont pas du tout les mêmes. De plus la direction artistique est totalement différente avec des couleurs pâles pour King Oddball et des couleurs flashy pour Angry Birds. La musique du jeu est posée et agréable mais il n'y en a qu'une. De nouveaux niveaux seront offerts à ceux attentifs aux petits détails dans les menus du jeu. "A l'instar des œufs dorés d'Angry Birds les moustaches sont à l'honneur" mais je n'en dirai pas plus.

[Test] King Oddball

Au final King Oddball est une bonne pioche pour des parties occasionnelles avec un personnage principal qui n'est pas sans rappeler la Lune de Zelda : Majora's Mask. Même si on pourra regretter le manque de diversité du Gameplay durant le jeu, il ne reste pas moins original et sympathique. Malgré de nombreux titres du même genre qui peuvent lui faire de l'ombre, l'atmosphère du jeu en fait quelque chose d'unique. Je vous conseille d'ailleurs de l'essayer ne serait-ce que pour soutenir ceux qui osent encore innover dans un genre dans lequel on a l'impression d'avoir déjà tout vu.

 



Commenter cet article