[Test] Contrast

12 Décembre 2013 Publié dans #Tests jeux PS4

Ça y est nous y sommes, la nouvelle génération de consoles est là. Avec un PSN Plus obligatoire pour jouer en ligne sur Playstation 4, j'ai décidé de m'y abonner et de bénéficier des nombreux jeux proposés "gratuitement". Contrast fait partie des premiers jeux "gratuits" sur PS4 grâce à ce procédé, c'est donc avec un enthousiasme tout particulier que j'ai testé ce jeu, voyons ce qu'il en est. N'ayant pas trouvé de Screenshots de la version PS4, ceux illustrant cet article proviennent de la version PS3 du jeu, graphiquement en dessous de la version Next-Gen.

[Test] Contrast

Vous incarnez Dawn, une belle et grande acrobate qui n'a d'intérêt que la pour la protection d'une petite fille du nom de Didi qui est la seule à pouvoir la voir. Dawn possède des pouvoirs assez singuliers, elle peut se changer en ombre afin d'accéder à de nouveaux endroits en se servant d'ombres alentours comme plateformes et des murs éclairés comme chemins. Elle va aider Didi à assister au spectacle de sa maman, chanteuse de cabaret, dans un premier temps avant de la suivre dans ses aventures de petite fille curieuse et dégourdie.

[Test] Contrast

Vous allez donc devoir suivre Didi et lui ouvrir la voie en prenant les devants grâce aux capacités spéciales de Dawn. Outre le fait de pouvoir se changer en ombre, elle peut effectuer une charge cassant les objets fragiles dans le monde réel et traversant les minces zones d'ombre dans son état second. Elle pourra également récolter des luminaires, disséminés un peu partout, afin de faire fonctionner des appareils illuminant des surfaces dans lesquelles elle pourra se fondre pour avancer.

[Test] Contrast

Comme dans tout bon Puzzle-Game qui se respecte vous aurez droit à quelques interrupteurs qu'il vous faudra laisser actionnés grâce à des objets lourds. La capacité spéciale de Dawn lui permet de se changer en ombre mais également de changer ce qu'elle porte comme objet en ombre. Pratique pour faire traverser des portes de verre à un objet ou pour lui faire atteindre  des interrupteurs haut perchés,  sachant que sauter est impossible avec une telle surcharge sur les bras.

[Test] Contrast

Le jeu se déroule dans un univers digne des polars des années 20. L'ambiance qui y règne est géniale tant grâce aux décors qu'à la musique que j'ai tous deux adorés. Le scénario n'est pas très recherché mais l'immersion reste totale. Cependant on trouve dans ce jeu de nombreux soucis de réalisation notamment une caméra qu'il faut souvent repositionner, des sauts plutôt hasardeux et surtout des bugs de collision à foison, d'autant plus lors du passage de l'ombre à la lumière.

[Test] Contrast

Graphiquement le jeu est très beau et je n'en attendais pas moins de la Playstation 4. La bande son comme dit plus haut est également de qualité qu'il s'agisse de la musique, de l'ambiance sonore ou du doublage en français intégral. La durée de vie fâche un petit peu car elle n'est que d'environ 4 heures en ligne droite. Mention spéciale pour le passage des ombres chinoises qui m'a rappelé les excellentes phases de plateforme 2D du jeu Alice : Retour aux pays de la folie ainsi que le tout aussi excellent Limbo.

[Test] Contrast

Au final Contrast est un mélange de jeu de plateforme et de Puzzle-Game que j'ai adoré pour son univers et ses très bonnes idées en terme de Gameplay. Malheureusement il n'est pas à la hauteur de mes espérances à cause de nombreux bugs qui entachent l'expérience de jeu. Pour un des premiers jeux sur PS4 on était en droit d'attendre un jeu plus abouti ce qui est vraiment dommage car il avait réellement les idées et le potentiel pour devenir une petite perle voire un incontournable de ce début de nouvelle génération.

 



Commenter cet article

inBubble 13/12/2013 02:51

J'ai pensé la même chose que toi au final. Un bon jeu que j'ai bien aimé mais avec trop de problèmes techniques pour en faire un grand jeu. Pourtant j'ai passé un très bon moment !